chapelle Saint-Jean-Évangliste dite San Ghjuvanni Evangelista

Description

Édifice de plan allongé, à chevet plat, formé d'une nef unique. La porte d'entrée, sur la façade occidentale, est couverte d'un linteau présentant plusieurs symboles gravés : une colombe, une rosace à six branches, une crois ancrée dans un cercle et une main gauche bénissant. Sur l'un des murs latéraux de la nef, on peut apercevoir un fer à cheval sculpté ainsi qu'une porte également couverte d'une main bénissant et d'une croix. Par la porte occidentale, on entre dans l'édifice grâce à un escalier descendant de 90 centimètres. L'abside, voûté en berceau, est éclairée par une fenêtre possédant des archivoltes et abrite des fragments de fresques. Celles-ci dévoilent "au centre, un Christ Pantocrator bénissant, les éléments du Tétramorphe", Saint Lucas, un aigle symbole de Saint-Jean-Evangéliste.

Auteur

Chiari Laurent ; Laborde Mathieu

Date

limite 6e siècle 7e siècle (?) ; 2e moitié 15e siècle (?) ; 1974

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Licence

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».

Localisation

Lieu de consultation

Corse, 2B, Haute-Corse, Prunelli-di-Fiumorbo, San Giovanni, 42° 1' 2'', 9° 20' 41''

Période

D'après les découvertes archéologiques, la chapelle pourrait dater de la fin du 6e siècle ou du début du 7e siècle. Elle fut construite sur un édifice religieux encore plus ancien. Par l'absence de fonds baptismaux, la première fonction de cette chapelle fut probablement d'ordre monastique d'après Moracchini-Mazel. Les fresques de l'abside "pourraient dater de la seconde moitié du 15e siècle si on les compare à d'autres peintures insulaires". En 1974, plusieurs travaux de restauration ont été réalisés : consolidation de l'abside, réfection des murs latéraux de la nef, replacement d’éléments sculptés, dégagement des sols. Puis, en 1996, l'abside a reçu une couverture en lauzes grâce à un chantier de jeunes bénévoles FAGEC-REMPART avec le concours de la municipalité. (Sources : MORACCHINI-MAZEL (G.), Les Églises Romanes de Corse, Centre national de la recherche scientifique, 2 tomes, Paris, 1967 ; BOINARD (R.), MORACCHINI-MAZEL (G.) et PIERI (P.-T.), « Abbayes primitives du Haut Moyen Age en Corse : III. La chapelle San Giovanni Evangelista, Abbadia di Petrapola », Cahiers Corsica, n° 60, 1975).

Citer ce document

Chiari Laurent ; Laborde Mathieu, “chapelle Saint-Jean-Évangliste dite San Ghjuvanni Evangelista”, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 25 octobre 2021, https://m3c.univ-corse.fr/items/show/11465.

Partager