Fonds Chiatra – Les portraits féminins

Sous-titre

Description

Chjatra hè un paese di Corsica suprana chì face parte d'una pieve anziana chjamata Verde chì si trova à l'orlu urientale di a Castagniccia. Oghje, face parte di a cumuna di l'Oriente è di u cantone di Moita-Verde. U paese hè in cima d'una culetta è hà un'appertura impurtente nant'à u liturale, ciò chì li dà un impiazzamentu strategicu. Adupratu tempi fà per curà u mare, è oghje per via di u turisimu. À u principiu di u XXe seculu, a pupulazione hè di 500 persone ma dopu à guerra di 1939-1945 hè cascata à 163. Oghje, per via di a so carta maestra, a pupulazione si rinforza è si sviluppa pocu à pocu. Certe sfundazione è ruderi, mostranu chì l'attività agricola face parte di quellu paese dapoi i tempi landani. 

À u XIXu seculu, l'ecunumia di l'isula sottumette a ghjente à una scumudità fisica. In quell'epica i panni sò fillati è tissati in casa incù materie naturale, cume a lana, i peli, u linu, ecc. Accade chì certe materie venenu da for'di mare. Ma ogni volta, ci vulia à aspettà chì i panni sianu frusti frusti o avè dui soldi per pudè comprà ne d'altri. Di manera generale e donne purtavanu una camisgia, un imbustu, un vestitu, una gunella, calza è un scuffiottu. U culore neru era sceltu per via di un dolu o per via di a moda (i culori scuri ripresentavanu dinò quellu di l'attillàtezza). Certi Corsi ficcavanu stacchitti sott'à i scarpi per rinfurzà a sola.
I capelli di e donne ritrattate so spaccati d'una strada (sia di fronte sia di cantu) è tirati in darettu.

Chiatra est un village de Haute-Corse qui fait parti d'une ancienne pieve appellée Verde, située en bordure orientale, au sud-est de la Castaniccia. Aujourd'hui, elle fait partie de la commune de l'Oriente et du canton de Moita-Verde. De part son ouverture panoramique sur la mer Tyrrhéniennes et ses îles, le village détient une position géostratégique. Utile dans le passé pour guêter le littoral d'un potentiel ennemi, et dans le présent pour le tourisme. Au début du XXème siècle, la population était d'environ 500 habitants mais après la guerre de 1939-1945 elle a chuté à 163. Depuis cette époque, la démographie croît de par ses atouts patrimoniaux, et agricoles pour se stabiliser dans les 200 habitants. Des vestiges de différentes époques démontrent une activité agricole omniprésente dans la microrégion: clémentines, noisettes, châtaignes, etc.


Au XIXè siècle, l'économie de l'île soumet sa population à une incommodité physique. En ces temps là, leurs vêtements étaient fillés et tissés à la maison avec des matières naturelles (poil, laine, lin, etc). Il arrivait que certaines matières soient importées. La tenue de la femme en général se définissait par une chemise, un justaucorps, une robe, un jupon, des bas et une coiffe (foulard ou chapeau). Certaines fois les semelles étaient capittonées pour les protéger de l'usure et les garder le plus longtemps. La couleur noir était dû à un deuil ou à la mode (le noir représentait également l'élégance).
Côté coiffure, les femmes portaient à majorité les cheveux tirés en arrière avec une raie au milieu ou sur le côté comme sur les photos.

Auteur

Municipalité de Chiatra

Contributeur

Santini, Tilena (stagiaire M3C)

Droits

Municipalité de Chiatra
UMR CNRS 6240 LISA ; Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses

Licence

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».

Relation

Fonds Chiatra

Période

Fin du XIXème siècle - Première moitié du XXème siècle

Collection

Citer ce document

Municipalité de Chiatra, “Fonds Chiatra – Les portraits féminins”, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 16 septembre 2021, https://m3c.univ-corse.fr/items/show/1102009.

Partager