Les édicules votifs dans les villes de Gênes et de Bastia

Description

L'art religieux populaire trouve une de ses traductions les plus attachantes dans l'édification sur la voie publique d'édicules votifs, appelés communément "niches votives". Dédiés le plus souvent à la Vierge, au Christ ou à un saint dont ils accueillent une statue, ils sont apparus pour la première fois au Moyen Âge au cœur des villes d'Europe, dont notamment Gênes. Du fait des liens étroits qui unissent la capitale de la Ligurie à la ville de Bastia depuis le XVIe siècle, cet art populaire va y trouver une aire d'extension naturelle, atteignant depuis ce point d'ancrage les autres présides de Corse. De taille modeste au début, ces petits édifices pourront dépasser le mètre à l'époque baroque, prenant ainsi un caractère théâtral affirmé, voire monumental, tant à Gênes qu'à Bastia, cité phare du baroque sur l'île. (67 p.)

Table des matières

Table des matières AVANT-PROPOS 7 Le rayonnement artistique de Gênes, métropole ligure et son impact sur la ville de Bastia 9 Les premiers édicules votifs ou l'expression d'un art populaire 12 Les édicules à vocation protectrice contre les maladies et les peurs de l'Époque Moderne 16 L' évolution plastique des édicules du Moyen Âge à la Renaissance De la sobriété médiévale à la finesse de la Renaissance 21 Le baroque ou la théâtralité des matériaux 24 Conception d'un art hors des murs sacrés 27 Les édicules et les saints protecteurs des quartiers 31 L'apparition de nouveaux vocables au lendemain du Concile de Trente (1545- 1563) 33 Les commanditaires des niches votives 34 L'emplacement des niches votives au sein des demeures de notables. Le réemploi des anciens édicules dans les habitats modernes 37 Le choix des vocables en relation avec le statut et les activités des notables. La multiplication des édicules en fonction de l'évolution des quartiers et de ses habitants 39 Le rôle des confréries et des corporations dans l'expansion de cet art populaire. Les édicules et leur rôle caritatif 42 Qui étaient les réalisateurs des niches votives et de leur statuaire ? Étaient-ils considérés comme des maîtres ? Ou perçus comme des artisans ? 45 Les niches votives présentes dans les intérieurs des demeures Tradition génoise ou bastiaise ? 47 Les originalités en matière d'iconographie 49 Les édicules votifs, une tradition qui perdure durant l'époque contemporaine 51 CONCLUSION Les moyens entrepris par les villes de Gênes et de Bastia en matière de sauvegarde et de valorisation envers ce patrimoine religieux à caractère populaire 58 BIBLIOGRAPHIE 60 INDEX DES PHOTOGRAPHIES 62 TABLE DES MATIÈRES 71

Auteur

Valéry, Frédérique

Éditeur

Università di Corsica

Date

2014

Droits

Tous droits de traduction et de reproduction réservés pour tous pays.

Licence

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».

Langue

Français

Identifiant

Identifiant pérenne de la notice :
http://www.sudoc.fr/18489798X

Worldcat :
907094290
ISBN : 978-2-8241-0614-4

Localisation

Corse, Méditerranée

Lieu de consultation

Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses

Période

XXIème siècle

Citer ce document

Valéry, Frédérique, “Les édicules votifs dans les villes de Gênes et de Bastia”, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 27 octobre 2021, https://m3c.univ-corse.fr/items/show/1100900.

Partager