maison de notable de la famille Ambrosi

Sous-titre

Description

Logis réparti sur l'étage carré et le rez-de-chaussée, desservi par un escalier intérieur. L'édifice présente une élévation à travées, une partie de celui-ci est enduite. De manière générale on notera la présence de linteaux en bois, tirants métalliques en façade, trous de boulins, arcs de décharge, chainage d'angle et une corniche moulurée.

Auteur

Marchini Vannina ; Trojani Vincent

Date

2e moitié 18e siècle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Licence

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».

Localisation

Lieu de consultation

Corse, 2B, Castello-di-Rostino, Pastoreccia, 42°27'44, 9°18'53

Période

Maison présente sur le plan terrier dressé en 1795, pouvant dater de la 2e moitié du 18e siècle. Marc Marie Ambrosi est né le 1er février 1779 à Castineta. Engagé volontaire comme soldat au 1er bataillon de volontaires de la Corse le 20 février 1792, il sert à l'armée d'Italie à 104e demi-brigade de bataille. Il passe au service de la république cisalpine comme sous-lieutenant à la 1ère demi-brigade d'infanterie légère. Il participe à la guerre d'Espagne et y est blessé d'un coup de feu à la cuisse droite à Saint-Félix en Catalogne. Admis comme chef de bataillon au régiment de grenadiers à pied de la Garde royale italienne le 17 mai 1813, il est promu colonel du 1er régiment d'infanterie légère le 22 octaobre 1813. Licencié le 31 mai 1814, il rejoint Napoléon à l'île d'Elbe le 1er août 1814. De retour en France, il est nommé colonel pour prendre le commandement d'un régiment étranger piémontais le 29 avril 1815. Admis au traitement de réforme de chef de bataillon au service de la France, sa situation est revue après la révolution de 1830: le grade de colonel lui est reconnu. Il décède à Pastoreccia di Rostino le16 janvier 1849.

Provenance

propriété privée

Citer ce document

Marchini Vannina ; Trojani Vincent, “maison de notable de la famille Ambrosi”, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 22 mai 2022, https://m3c.univ-corse.fr/items/show/1098919.

Partager