moulin à farine

Description

La bâtisse est percée de deux portes au rez-de-chaussée, et deux fenêtres au niveau de l'étage carré et un jour. La porte principale est surmontée d'un bloc monolithe non taillé formant linteau. On peut apercevoir trois mécanismes relatifs à trois types d'activités différentes réunies en un seul lieu : une meule dormante dans sa caisse de protection témoignant d'une activité de mouture des grains et/ou des châtaignes, d'ailleurs une partie du bâtiment a servi de séchoir accessible en élévation postérieure par une porte de chargement ; un mécanisme en fer pouvant avoir servi comme presse à huile ; un mécanisme à entrainement électrique ayant permis le travail des ébauchons de pipes. Trous de boulins. Pierre d'attente.

Auteur

Michel Mélanie ; Soldati Agnès

Date

19e siècle ; 20e siècle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Licence

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».

Localisation

Lieu de consultation

Corse, 2B, Pietra-di-Verde, Chernajo, 42° 17' 54.79, 9° 26' 55.67

Période

Moulin figurant sur le cadastre napoléonien dressé en 1869, pouvant dater du début du 19e siècle. Un témoignage oral a permis de préciser que le moulin a été électrifié pendant le premier tiers du 20e siècle pour permettre l'entraînement de la meule ainsi que le travail des ébauchons de pipes. L'informateur affirme avoir vu le lieu en activité jusqu'aux années 1950.

Provenance

propriété privée

Citer ce document

Michel Mélanie ; Soldati Agnès , “moulin à farine”, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 21 septembre 2021, https://m3c.univ-corse.fr/items/show/1097968.

Partager