fort de Pasciola

Description

Redoute en grosse maçonnerie de moellons, de forme rectangulaire, à trois étages. Les structures du troisième étage peuvent avoir reçu des canons. Un fossé entoure l'ensemble, protégé aux quatre coins par des escarpes et éperons. Le rez-de-chaussée est percé d'archères à étriers qui sont des meurtrières pour les tirs à l'arc. L'étage de soubassement présente une citerne qui est visible encore aujourd'hui. Un chaînage d'angle soigné présentant une esquisse de bossage en table. Présence de trous de boulin.

Auteur

Fresi Laura ; Luciani Noëllie ; Mosso Jérôme

Date

1771

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Licence

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».

Localisation

Lieu de consultation

Corse, 2B, Haute-Corse, Vivario, 42° 10' 52, 9° 09' 42

Période

La tour retranchée fait partie de la ligne de fortins édifiés lors de l'occupation française afin de compléter le système de défense côtier de la Corse par des postes capables de protéger les communications de l'intérieur de l'île. Projetée par Bourcet de la Saigne, elle fut construite en 1771. Prévue pour une garnison ordinaire de 48 hommes, elle renfermait tous les établissements nécessaires à la troupe. Sous l'Empire, le général Morand, chargé par Napoléon Ier de l'administration de la Corse, transforma cette tour en prison, destinée à recevoir les rebelles à l'autorité impériale. Un état des lieux daté de 1849, réalisé par un Capitaine du Génie, montre que le fortin de Pasciola était déjà dans l'état de délabrement que l'on observe aujourd'hui.

Provenance

propriété privée

Citer ce document

Fresi Laura ; Luciani Noëllie ; Mosso Jérôme, “fort de Pasciola”, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 20 janvier 2022, https://m3c.univ-corse.fr/items/show/1095751.

Partager