Parcourir les contenus (1 total)

  • Résumé est exactement "Historiquement, en Europe du moins, l’expérience montre que l’école primaire sert à fabriquer une conscience nationale, un sentiment d’entre soi au moyen de la langue nationale et de l’histoire, les deux disciplines fondamentales d’une première acculturation, tandis que l’école secondaire permet d’opérer un tri entre ceux qui poursuivront des études longues et ceux qui les achèveront plus tôt. En l’espèce, l’institution a également permis de fabriquer de bons soldats, dévoués et loyaux, qui ont nourri et subi deux holocaustes au cours d’un XXe siècle de fer et de feu, ainsi qu’une bonne (puis une mauvaise) conscience coloniale ; siècle également marqué, au sein de l’Europe ou ailleurs, par d’évidents progrès des pratiques démocratiques et du bien-être des peuples. Aujourd’hui, nos sociétés ont profondément évolué. Inscrites au sein d’un monde plus ouvert, plus averti des risques de conflits globaux, plus incertain aussi, en raison de la crise économique et des doutes qu’elle suscite, de l’inévitable dépassement de l’Etat-nation et de ses frontières, hérités du XIXe siècle, elles s’ouvrent, volens nolens, sur leurs diversités intérieure et extérieure. Ainsi, dans la vie quotidienne, des formes de pluralité se banalisent-elles en même temps qu’elles peuvent susciter crainte et aversion.
    L’école du XXIe siècle se trouve donc au cœur d’un enjeu fondamental, l’accueil et la reconnaissance de la diversité linguistique et culturelle, avec en ligne de mire l’avènement d’une citoyenneté refondée parce qu’adossée à l’acceptation de la différence, sans avoir pour autant renoncé à fabriquer du commun, du partagé.
    Cette communication a pour objectif de signifier en quoi la Corse, en tant que territoire, en tant que petite société multiculturelle, en tant qu’académie, s’efforce de trouver, dans la difficulté, dans l’incertitude voire dans les tensions, les voies d’une institution scolaire rénovée capable d’illustrer la volonté de ne pas (plus ?) séparer les trois réalités sociale, culturelle et démocratique."

Sociodidactique.jpg
Conférence plénière de Pascal Ottavi dans le cadre du colloque de socio didactique des langues des 11 et 12 juillet 2012 à l'Université de Corse.

Ce colloque se propose d’envisager les langues et les cultures présentes dans la société comme des…