3. Le premier lauréat du Goncourt

<a href="/items/browse?advanced%5B0%5D%5Belement_id%5D=50&advanced%5B0%5D%5Btype%5D=is+exactly&advanced%5B0%5D%5Bterms%5D=Sous+le+p%C3%A2le+et+si+lointain+soleil+d%27or+cendr%C3%A9+%3A+John-Antoine+Nau+in+Corsica+%281909-1916%29">Sous le pâle et si lointain soleil d'or cendré : John-Antoine Nau in Corsica (1909-1916)</a>

Le lundi 21 décembre 1903, John-Antoine Nau passe presque à la postérité. C’est avec le roman Force ennemie qu’il devient le premier lauréat du jury Goncourt. Sous la présidence de Joris-Karl Huysmans, le jury se réunit au restaurant Champeaux, place de la Bourse. Nau avait pour concurrents principaux Paul Léautaud, Henri Barbusse et Henri Duvernois. Le Journal des débats rend compte du vote : « Ni le livre ni l’auteur n’étaient encore célèbres. M. J.-A. Nau est d’ailleurs le contraire du gendelettre et l’homme de France qui recherche le moins les avantages de la publicité. » S’il n’entreprend aucune démarche afin d’obtenir le prix, il ne se montre pas non plus insensible à l’honneur qui lui est fait. Ainsi, quelques jours avant que le jury ne se réunisse pour délibérer, John-Antoine Nau fait part de ses sentiments à Félix Fénéon.

3. Le premier lauréat du Goncourt