Sous le pâle et si lointain soleil d'or cendré : John-Antoine Nau in Corsica (1909-1916)

John-Antoine Nau, mort il y a tout juste un siècle, est inconnu du plus grand nombre. Premier lauréat du prix Goncourt en 1903, considéré tout à la fois comme un maître et comme un poète au cerveau plein de soleil par Apollinaire, Nau était un homme de plusieurs cultures et langues. Du poids d’une enfance américaine, il ne parviendra à se délester qu’en voyageant tout au long de son existence. Tout à tour qualifié de voyageur du vaste du monde, ou d’homme de la superbe solitude, Nau séjourne en Corse du mois d’octobre 1909 au mois d’août 1916. Il s’installe à Porto-Vecchio, au lieu-dit Tournant de la Marine, dans une petite maison à tuiles rouges et au confort des plus sommaires. Là, il écrit nouvelles, romans, lettres… Il pose sur la Corse et les Corses un regard qui n’a guère d’équivalent dans l’histoire des écrivains voyageurs qui sont venus dans l’île. Sans doute, en raison de plusieurs années de vie et d’imprégnation insulaires. Son regard ne se laisse pas totalement assombrir par les clichés romantiques et les stéréotypes classiques sur la Corse. Cette exposition est une évocation vivante d’un homme de lettres atypique et qui aima passionnément la Corse et les Corses.

L’exposition Sous le pâle et si lointain soleil d'or cendré - John Antoine Nau in Corsica (1909-1916) s’est déroulée du 15 janvier au 15 février 2018 en partenariat avec l'UMR CNRS 6240 LISA et la Bibliothèque de l’Università di Corsica Pasquale Paoli.

Elle a été organisée sous le commissariat du Professeur Eugène Gherardi, et de Theodora Balmon, directrice de la bibliothèque.

La mise en scène a été créée par la scénographe Sophie Vigourous. Elle a proposé un dispositif léger basé sur des reproductions. L’ensemble inspiré des « Boîtes en valise » de Marcel Duchamp se présentait comme une composition de reproductions, cartes postales originales ou reproduites, plans, courriers dactylographiés etc. On y trouve 13 posters, des extraits de correspondance dactylographiés, un ensemble de cartes postales (originales et reproductions) représentant les différents lieux où a vécu l’auteur ainsi qu’une une interview vidéo de Eugène Gherardi réalisée par la bibliothèque universitaire (2’30 mn).

Réalisation : Lemenn, Jacky