8. Dépenses en rapport avec l’Université dans le grand livre des débits et crédits de l’Etat paolien

<a href="/items/browse?advanced%5B0%5D%5Belement_id%5D=50&advanced%5B0%5D%5Btype%5D=is+exactly&advanced%5B0%5D%5Bterms%5D=%3Cp%3EDocuments+in%C3%A9dits+sur+l%E2%80%99Universit%C3%A9+de+Pasquale+Paoli+%281765-1768%29%3C%2Fp%3E"><p>Documents inédits sur l’Université de Pasquale Paoli (1765-1768)</p></a>

Le « livre journalier des dépenses et recettes » de l’État paolien révèle le poids budgétaire de l’institution universitaire de 1765 à 1768-1769 : imputations de traitements, de bourses ou gratifications diverses. Mais, sur notre sujet, c’est une source imparfaite : des ressources connexes (« don gratuit » du clergé) ne sont pas évoquées, les salaires des enseignants « ordinaires » (statutaires) n’apparaissent pas et des étudiants qu’on sait par ailleurs avoir été secourus ne sont pas mentionnés en tant que tels. Néanmoins, ce document est évocateur de la vie universitaire dans ses très grandes lignes et apporte même des indications de détail jusqu’ici insoupçonnées ou mal connues (l’abbé Pattoni comme enseignant, le maître de danse et d’escrime, les missions politiques de Charles Bonaparte…).

8. Dépenses en rapport avec l’Université dans le grand livre des débits et crédits de l’Etat paolien