5. Les enseignements : une docimologie nuancée

<a href="/items/browse?advanced%5B0%5D%5Belement_id%5D=50&advanced%5B0%5D%5Btype%5D=is+exactly&advanced%5B0%5D%5Bterms%5D=%3Cp%3EDocuments+in%C3%A9dits+sur+l%E2%80%99Universit%C3%A9+de+Pasquale+Paoli+%281765-1768%29%3C%2Fp%3E"><p>Documents inédits sur l’Université de Pasquale Paoli (1765-1768)</p></a>

Des attestations d’assiduité, mais aussi de degré d’étude atteint, émanant de quelques enseignants de l’Université paolienne, sont parvenues jusqu’à nous. Destinées à permettre l’accession à la carrière notariale de jeunes aspirants à cette fonction au terme d’un cursus universitaire partiel, certaines (Francesco Giannettini) peuvent sembler assez répétitives sinon convenues. Mais d’autres (Antonio Bonaccorsi) sont visiblement attentives au niveau réel des candidats, parfois assez modeste (« non sans un certain profit »), parfois très supérieur (« un grand profit proportionné à son excellent talent et à son infatigable application à l’étude »), gradation dans l’éloge qui paraît témoigner, de la part du maître, d’un souci très humain, mais juste, de la promotion des meilleurs étudiants.