4. Au service de l’Etat et de l’Université : la maison et la famille Rossi

<a href="/items/browse?advanced%5B0%5D%5Belement_id%5D=50&advanced%5B0%5D%5Btype%5D=is+exactly&advanced%5B0%5D%5Bterms%5D=%3Cp%3EDocuments+in%C3%A9dits+sur+l%E2%80%99Universit%C3%A9+de+Pasquale+Paoli+%281765-1768%29%3C%2Fp%3E"><p>Documents inédits sur l’Université de Pasquale Paoli (1765-1768)</p></a>

On trouve trace à Corte, dans les années 1765-1768, de travaux publics importants qui concernent un bâtiment appelé « il Palazzo ». S’agit-il toujours du « Palazzo Pubblico » (le « Palazzu Naziunale ») ou bien, dans certains cas, de la maison Rossi, au bas de la Sculiscia, devenue par suite d’un accord entre la famille et l’État paolien l’immeuble de l’Université ? On présente le document ci-après sous toute réserve mais cependant avec une assez bonne probabilité qu’il se rapporte à la réfection ou plutôt à l’agrandissement de la maison Rossi, à la fois en raison du volume des travaux de terrassement et de gros œuvre évoqués et de la mention de l’abbé Anton Leonardo Valentini, économe de l’Université (au domicile personnel voisin de la maison Rossi), manifestement en tant que responsable du chantier. En tout cas, les rapports humains de connivence et d’affection entre Pasquale Paoli et le juge Anton Nobile Rossi, serviteur de l’État, ressortent des trois autres textes dans lesquels on trouve une touche de sollicitude fraternelle tout à fait dans la manière politique du Général.