12. La maison Rossi, hôpital militaire : la fin d’un destin

<a href="/items/browse?advanced%5B0%5D%5Belement_id%5D=50&advanced%5B0%5D%5Btype%5D=is+exactly&advanced%5B0%5D%5Bterms%5D=%3Cp%3EDocuments+in%C3%A9dits+sur+l%E2%80%99Universit%C3%A9+de+Pasquale+Paoli+%281765-1768%29%3C%2Fp%3E"><p>Documents inédits sur l’Université de Pasquale Paoli (1765-1768)</p></a>

En raison de sa facilité d’accès, de sa superficie globale, de l’existence de vastes salles conformes en cela aux usages hospitaliers d’alors et de la possibilité d’une adduction d’eau abondante (à la différence de la Citadelle et de la haute-ville), la maison Rossi vit, de 1769 à 1824, la fonction hospitalière militaire prendre dans ses murs la suite de la fonction intellectuelle que lui avait assignée l’État paolien. On notera, dans ces extraits de rapports militaires, un certain contraste entre la clarté objective de l’exposé des éléments juridiques postérieurs à l’arrivée des Français et le tour plus qu’elliptique (allant en réalité jusqu’à la prétérition) dans l’évocation de la mission initiale de l’immeuble. Telle ou telle allusion est même tendancieuse, comme la mention d’une confiscation de la maison Rossi par le régime de Paoli, alors qu’il s’est agi d’une transaction amiable avec les propriétaires.