Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Matteu Ceccaldi

Titre

Matteu Ceccaldi

Description

Ingrandatu in Evisa, figliolu di Stefanu Ceccaldi, guardia furesta, è di Marta Maria Antunietta Colonna de Leca, Matteu Ceccaldi face parte d’issa generazione chì participeghja à u primu cunflittu mundiale. Diventatu funziunariu in i servizii di l’anziani cumbattenti, ghjè in Parigi chì ellu li stuzzica a brama d’impegnà si à prò di a lingua corsa. À l’iniziu di l’anni 1950, si mette in capu di fà un dizziunariu di a lingua corsa è un’antulugia. Li ci vulerà guasì vint’anni per vede i frutti di l’impegnu. À porghje li un aiutu scientificu ind’è issi travaglii maiò, serà Paulu Arrighi, prufessore di talianu à l’università d’Ecchisi è direttore di u « Centre d’études corses », centru creatu ind’è a stessa università in u 1957. E lettere mandate da Ceccaldi à Arrighi ci palesanu di modu chjaru a genesi di u dizziunariu è di l’antulugia. U dizziunariu, Dictionnaire corse-français (pieve d’Evisa), esce in u 1968. L’amore di a lingua corsa, si leghje ind’è l’introitu di u dizziunariu. Scrive Ceccaldi : « L’auteur du dictionnaire, passionnément attaché au passé, s’est donné la mission de faire vivre dialectalement une époque en grande partie révolue pour d’autres. En avait-il quelque qualité ? Il appartient à la pieve d’Evisa. Il y est né en 1893, comme y étaient nés ses père et mère une bonne trentaine d’années plus tôt, l’un dans le haut-canton, à Evisa, l’autre dans le bas-canton, à Serriera. Jusqu’à l’âge de l’école communale, sa langue unique a été le corse, interdit par les instituteurs mais cultivé aussi bien dans son milieu rural qu dans sa famille. A aucun moment de son existence, il n’a parlé français, même une fois, avec ses parents. Lorsqu’il est allé habiter le continent, il avait déjà près de quarante-cinq ans et c’est précisément au cours de cet éloignement qu’il a entrepris ses travaux. »

L’antulugia, Anthologie de la littérature corse, vene publicata in u 1973. Al di là di e ricerche linguistiche è di l’accatestera literaria, Matteu Ceccaldi face ellu stessu da prusatore. Scrive O Missià, una racolta di stalbatoghji, chì li permette di vince u premiu Pierre-Bonardi in u 1965. In u 1980, ritiratu in Aiacciu, face publicà una traduzione in lingua corsa di e Lettres de mon moulin è di i Contes du lundi d’Alphonse Daudet.    

 

Riferenze bibliugrafiche:

Lettere mandate da Matteu Ceccaldi à Paulu Arrighi (1952-1966). (cullezzione Gherardi, Orezza.)

Dictionnaire corse-français (pieve d’Evisa), Paris, Klincksieck, 1968.

Anthologie de la littérature corse, Paris, Klincksieck, 1973.

Lettare da u me mulinu. Fole di u luni (Alphonse Daudet), traduzione in corsu, s.n.e., 1980.

Créateur

Eugène F.-X. Gherardi

Date

(Evisa, 1893 – Aiacciu, 1993)

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking