Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Napoléon et la pensée de son temps

Titre

Napoléon et la pensée de son temps

Alternative Title

Une histoire intellectuelle singulière

Sujet

histoire, France, île, Sainte Hélène, vie, empereur, révolution, Europe, dictateur, consul, pouvoir, destin

Description

L'auteur met ici en œuvre une approche encore rare dans les études sur Napoléon : celle de l'écoute, de l'analyse attentive, de la compréhension des textes mais aussi des paroles de l'Empereur, notamment à Sainte-Hélène, y compris celles qui ont pu paraître marginales ou secondaires.
324 pages

Table Of Contents

INTRODUCTION p.7

PREMIÈRE PARTIE p.21

CHAPITRE l : Matière, vie et statut de la pensée p.23

1. La Vie et l'organisation de la matière p.23

Anticléricalisme politique et laïcité de l'État Un athéisme affirmé « Tout n'est que matière plus ou moins organisée » La matière vivante et son mouvement

II. Une démarche critique envers la réduction des complexités de la nature p.34

Fluides, éther, électricité La distinction entre le «merveilleux » et les « merveilles » de la nature

CHAPITRE II : Histoire, nature et spécificité des comportements humains p.49

1. La place de la connaissance historique dans la formation de la pensée de Napoléon p.49

II. Connaissance et expérience historiques et spécificité des réflexions matérialistes de Sainte-Hélène p.55

Lectures historiques et participation à la transformation historique des années 1780 à 1815 « L'histoire voilà l'ennemie de la religion. .. »

III. Un rationalisme qui refuse le matérialisme phrénologique p.65

L'organisation des familles ne dérive pas du droit naturel La critique de Gall Le penchant au vol ne dépend pas du cerveau mais de l'existence de sociétés connaissant la propriété Newton, Bonaparte et l'avenir de la connaissance

DEUXIÈME PARTIE p.79

CHAPITRE III : « Comment écrire et comprendre l'histoire des sociétés ? » p.81

I. «Mon plaisir serait d'écrire l'histoire » p.82

Historiens, intérêts des privilégiés et documents du passé « Il faut observer et non pas commenter»

II. Comment comprendre le cours de l'histoire? p.90 Observations des «révolutions religieuses » du passé et méditation sur l'histoire contemporaine Les terrains de la formation du Christianisme et de la connaissan ce de l'Islam L'expérien ce d'acteur et de spectateur de l'histoire contemporaine Les «circonstances », la «force des choses»

III. Les «Crises », les « Révolutions » et les «masses », dans l'histoire p.98

Mouvement des Lumières, conditions concrètes d'existence et structures politiques Éruptions volcaniques et explosions révolutionnaires Est -ce les transformations des besoins sociaux de nature religieuse qui font surgir les prophètes ? « J 'ai toujours marché avec l'opinion des grandes masses »

CHAPITRE IV: «Raisons et portée de la Révolution française dans l'histoire », p.111

I. Les racines de la Révolution française p.112

Le «ferment industriel » et la « guerre des champs contre les comptoirs» Qu'est-ce que « la classe moyenne » ? Classe paisible et industrieuse, classes indigentes et laborieuses Une représentation contradictoire et originale des rapports entre bourgeoisie, classes populaires, nation et combat contre l'Ancien Régim e « Un mouvement général de la masse de la Nation contre les privilèges » Intérêts de la Révolution et théories de la Révolution

II. Révolution et contre-révolution: Une contradiction essentielle et mouvante p.125

Les raisons essenti elles des guerres en Europe de 1792 à 1815: «La lutte du passé et de l'avenir »

III. La portée de la Révolution française et l'histoire humaine p.128

Tous ces changements étaient conformes au bien de la nation, à ses droits , à la j ustice, aux lumières du siè cle «Les plus sales fumiers provoquent la plus noble végétation» « Ce sera comme un livre,dont on ôtera le signet en reprenant la lecture »

TROISIÈME PARTIE p.137

CHAPITRE V: La figure de Robespierre et les paroles de Napoléon Bonaparte p.139

1. Désarroi, silence et confidences p.141

Les perspectives du printemps 1794 Les ordres et les niveaux d'une rupture Silences et confi dences après Thermidor

II. Le dîner d'Ancône : Robespierre, miroir de Bonaparte ? p.158

Faits réels et insensibles distorsions Référent romain et références à Robespierre Une évocation de Robespierre où se cristallisent les rêves de Bonaparte

III. Comprendre Robespierre, une attitude exceptionnelle entre 1815 et 1820 p.173

Silence, distance et admiration du Consulat à 1815 Les paroles de l'exilé sur Robespierre, un défi alors rare La chute de Robespierre et l'analyse des contradictions de la Montagne La recherche d'une réponse aux impasses et aux angoisses, une autre signification des paroles de Sainte-Hélène sur Robespierre

CHAPITRE VI : La transformation de l'outillage conceptuel des Lumières dans les paroles de Sainte-Hélène p.195

I. Rousseau , Buffon , Guizot et Tocqueville p.195

Transformations sociales, Révolution et f erment industriel

II. Comment penser avec rigueur raisonnée les rapports entre les nécessités des «circonstances », le rôle des individus et celui du hasard ? p.204

«N'agir que sur les masses et par les masses » ? Les aléas d'une vie, le briquet et la matière inflammable «J'ai toujours aimé apprécier les hasards qui se mêlent à certains événements »

III. Un déterminisme probabiliste ? p.210

«Les choses ne se ressemblent jamais » Comment « opérer le partage de la science et du hasard ?»

QUATRIÈME PARTIE: MOUVEMENT HISTORIQUE ET SINGULARITÉ PERSONNELLE DANS LES PAROLES DE SAINTE-HÉLÈNE p.217

CHAPITRE VII : Empereur ou dictateur? p.221

I. Qui suis-je comme empereur? p.222

Une « dictature accidentelle » comme à Rome « lorsqu'il f allait un dictateur pour sauver la Républiqu e » ? «Roi des nobles » et «roi du peuple » ? «Un médiateur naturel » dans « l'immense lutte entre le présent et l'avenir » ? Maintien et mises en question du projet dynastique dans les paroles de Sainte-Hélène ?  « Parce que je me suis élevé de la canaille au plus haut sommet du pouvoir... parce que je n'étais pas des leurs ils ont pris le parti de m'opprimer et humilier... »

II. Remémoration et résurgences rénovées des référents héroïcociviques dans les conversations de l'exil p.240

Tournures, expressions et réminiscences du style républicain La rude expérience commencée en 1815 et le retour progressifdu lieutenant Bonaparte, l'ami des Lumières, l'ami d'Augustin Robespierre ? La République, le soleil, les Adresses des armées «J'ai presque pleuré en lisant » La mauvaise foi prend son sens freudien

CHAPITRE VIII: L'empereur insurgé et ses insurmontables impasses p.255

I. Des pôles de références inséparables et contradictoires p.258

«J'avais en moi l'instinct d'une issue malheureuse »

II. «J'ai trop compté avec le gain de la bataille de Waterloo » p.267

Un comportement étrange de chefde guerre le 17juin ? Un croissant sentiment d'angoisse et d'impasse. La place des «partis à prendre après Waterloo » dans les conversations d'exil «Au retour de l'île d'Elbe j'ai commis plusieurs fautes »

III. Aurais-je dû mourir ? p.282

Incertitudes et «mélancolie » Le suicide est-il une lâcheté ? «Il faut laisser le champ libre à l'imagination ... J'aurais dû mourir au Kremlin ... » «Pas une balle pour moi »

CONCLUSION: UN CHANTIER LARGEMENT OUVERT p.293

INDEX p.315

Créateur

Casanova, Antoine

Éditeur

Albiana
La boutique de l'Histoire

Date

2008

Droits

Tous droits de traduction et de reproduction réservés pour tous pays

Langue

français

Type

text

Identifiant

ISBN : 978-2-910828-47-9
Identifiant pérenne SUDOC : http://www.sudoc.fr/127313427; worldcat : 470960325

Couverture

OpenLayers exportExported on Fri Feb 22 2013 10:27:21 GMT+0100 (Paris, Madrid)||||osm Corse, Méditerranée

Spatial Coverage

Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses

Temporal Coverage

Fin 18ème siècle, début 19ème siècle

Item Relations

This item has no relations.