Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

église paroissiale Saint-Jean-Évangéliste dite San-Ghjuvanni-Evangelista

Titre

église paroissiale Saint-Jean-Évangéliste dite San-Ghjuvanni-Evangelista

Description

Eglise de plan allongé, à chevet plat, formé d'une nef unique voûtée en berceau à lunettes. Éclairée par 6 ouvertures. Elle est animée par des pilastres aux chapiteaux toscans et de 4 chapelles. Le chœur à première travée droite voûtée en berceau à lunettes est prolongé par une abside voûtée en cul-de-four. L'élévation antérieure présente une porte à deux vantaux en bois couverte d'un arc cintré en pierres appareillées en claveaux, une niche de dévotion ainsi qu’une fenêtre haute. Un tour-clocher se présente sur 3 niveaux séparés par des bandeaux : le second niveau présente une baie libre cintrée sur chacune de ses faces de même que le troisième niveau où s'abrite la chambre des cloches. Une corniche moulurée sépare le dernier niveau du toit en pavillon sommé d'une croix.

Créateur

Chiari Laurent ; Laborde Mathieu

Date

Moyen Age (?) ; 1589 ; 1737 ; 1825 ; 1845 ; 1846 ; 1849 ; 1918 ; 1948 ; 1949-1950 ; 20e siècle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, 2B, Haute-Corse, Ventiseri
41° 56' 31'', 9° 19' 59''

Temporal Coverage

Eglise paroissiale figurant sur le plan Terrier dressé en 1795, pouvant dater du Moyen-âge, Lors de sa visite en 1589, Mgr Mascardi mentionne que "le titre de la piévanie avait été repris par l'église San Giovanni Evangelista". De plus, il nous informe du style roman de cette église et d'une razzia des Turcs deux années avant sa visite. Une plaque de marbre sculptée par Gio. Giuseppe Quilichini en 1737 orne un des autels de l'église. Les archives mentionnent les besoins d'une réparation urgente de l'église qui "menace ruine" au 19e siècle (1825, 1845, 1846, 1849). Le maître autel en marbre est un don du paroissien Joël Moracchini en 1918 comme l'indique une plaque à l'intérieur de l'église. De source orale, la niche de dévotion abrita une statue de Notre-Dame-de-Boulogne entre 1946 et 1947. Le clocher a été achevé en 1948 comme le mentionne une plaque en son sommet. Les années 1949-1950 ont vu la réalisation des actuelles peintures décorant l'intérieur des murs de l'église. Quant aux extérieurs, ils ont été décrépis dans la seconde moitié du 20e siècle. Le toit a été refait dans les années 2009-2010. (Sources : MORACCHINI-MAZEL Geneviève, "Les Églises Romanes de Corse", Centre national de la recherche scientifique, 2 tomes, Paris, 1967 ; A. D. Corse du Sud - 4 V)

Provenance

propriété publique

Geolocation

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking