Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Tolla

Titre

Tolla

Alternative Title

Todda

Liste des édifices étudiés
 : 

Sujet

Corse-du-Sud, 2A, patrimoine, bâti, inventaire, couvent, maison, séchoir, remise, hôtel, épicerie, notable, bar, boucherie, école, mairie, barrage hydroélectrique, bergerie, chapelle, cimetière, église, San-Leonardo, fontaine, four, lavoir, monument aux morts, moulin, séchoir

Description

A une altitude de 635 mètres, Tolla est située à 30 kilomètres d’Ajaccio sur la rive droite du Prunelli et depuis 1965 au bord du plan d’eau. A mi-parcours entre Tolla et Ocana se trouve le col de Mercujo, à 715 mètres d’altitude offrant une vue imprenable sur la Vallée du Prunelli. L’église classique abrite des peintures de la Renaissance italienne dont la ʺVierge à l’Enfantʺ, issue du legs du Cardinal Fesch. La commune s’étend sur 2 545 hectares et compte un hameau : Capravena.

"Dossier collectif Maisons"

189 bâti INSEE; 38 repérées ; 26 etudiées

5% des maisons repérées datent du 17e siècle ; 10% du 18e siècle ; 80 % du 19e siècle ; 5% du 20e siècle.

Toutes les maisons repérées sont en granite. Les toits sont traditionnellement couverts de tuiles.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : granite ; enduit ; moellon

Matériaux de la couverture : tuiles creuses ; tuiles plates ; tuiles mécaniques

Créateur

Bernardi Marina ; Luciani Antonu

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Corse-du-Sud, 2A, Canton de Bastelica

Temporal Coverage

Cette localité de la vallée du Prunelli, formant l’une des cinq communes du canton de Bastelica compte aujourd’hui 120 habitants pour une densité de 4,7 hab. /km2. Tolla et Ocana formaient la paroisse de San Nicolao de Salviolacce jusqu’en 1686, date à laquelle Tolla est séparée d’Ocana. Auparavant, la vie se situait dans la plaine prise par les eaux. Quelques vestiges engloutis sous les eaux, notamment des moulins, en témoignent. Les activités étaient essentiellement agricoles ; les plateaux communaux tenaient lieu de grenier agraire. La châtaigneraie recouvrait une grande partie de la moyenne montagne. La plaine était composée de vergers et de jardins potagers. Les bergers pratiquaient la transhumance en été, le bétail parcourant les plateaux après la moisson et redescendaient en hiver dans les plaines, de la Vanna à Palmenti. Le barrage EDF, avec l’exode rural, a modifié le cours de la vie actuellement tournée vers le tourisme. Alors que 450 habitants sont recensés en 1800, 613 habitants le sont en 1847, 732 en 1901, 633 en 1936, 519 en 1954 et la population atteindra son seuil le plus bas avec 115 habitants en 1990.

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking