Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Fonds Chiatra – Les portraits masculins

Titre

Fonds Chiatra – Les portraits masculins

Alternative Title

Ritratti maschili

Sujet

Chiatra, ritratti, fotografia, paisani, omu, tradizione, usi, panni, Corse, photographie, villageois, paysan, homme, coutume, vêtement

Description

Chjatra hè un paese di Corsica suprana chì face parte d'una pieve anziana chjamata Verde chì si trova à l'orlu urientale di a Castagniccia. Oghje, face parte di a cumuna di l'Oriente è di u cantone di Moita-Verde. U paese hè in cima d'una culetta è hà un'appertura impurtente nant'à u liturale, ciò chì li dà un impiazzamentu strategicu. Adupratu tempi fà per curà u mare, è oghje per via di u turisimu. À u principiu di u XXe seculu, a pupulazione hè di 500 persone ma dopu à guerra di 1939-1945 hè cascata à 163. Oghje, per via di a so carta maestra, a pupulazione si rinforza è si sviluppa pocu à pocu. Certe sfundazione è ruderi, mostranu chì l'attività agricola face parte di quellu paese dapoi i tempi landani.

À u XIXu seculu, l'ecunumia di l'isula sottumette a ghjente à una scumudità fisica. In quell'epica i panni sò fillati è tissati in casa incù materie naturale, cume a lana, i peli, u linu, ecc. Accade chì certe materie venenu da for'di mare. Ma ogni volta, ci vulia à aspettà chì i panni sianu frusti frusti o avè dui soldi per pudè comprà ne d'altri. Di manera generale, l'omu hà una camisgia larga, un ghjileccu, braghi longhi è ghjamballi (o un pantalone), una cinta, una vesta è una baretta (o un capellu). È à ogni tavonu fattu, una donna cusgia per tappà lu. Certi Corsi ficcavanu stacchitti sott'à i scarpi per rinfurzà a sola.

Ogni epica è ogni locu hà i so codici è a so moda. S'omu fideghja i panni, a mettitoghja s'hè imposta da per ella cume mudelu d'attillatezza maschile, purtata da tutti. A sfarenza suciale si facia per via di e materie aduprate o ancu puru di l'accessorii: mandile, bottuli di pulzetti, pinzza di cravatta, ecc. L'usu di i coli è di i pulzetti eranu aduprati per prutteghje di a frustera è tene e camisge u più pussibili. In 1900, si facia una strada di fronte o di cantu nant'à i capelli corti. A mustacca elle era à a moda è à magliò parte di l'omi facianu sia una mustacca "en guidon" sia una mustacca "in morse".


Chiatra est un village de Haute-Corse qui fait parti d'une ancienne pieve appellée Verde, située en bordure orientale, au sud-est de la Castagniccia. Aujourd'hui, elle fait partie de la commune de l'Oriente et du canton de Moita-Verde. De part son ouverture panoramique sur la mer Tyrrhéniennes et ses îles, le village détient une position géostratégique. Utile dans le passé pour guêter le littoral d'un potentiel ennemi, et dans le présent pour le tourisme. Au début du XXème siècle, la population était d'environ 500 habitants mais après la guerre de 1939-1945 elle a chuté à 163. Depuis cette époque, la démographie croît de par ses atouts patrimoniaux, et agricoles pour se stabiliser dans les 200 habitants. Des vestiges de différentes époques démontrent une activité agricole omniprésente dans la microrégion: clémentines, noisettes, châtaignes, etc

En ces temps là, leurs vêtements étaient fillés et tissés à la maison avec des matières naturelles (poil, laine, lin, etc). Il arrivait que certaines matières soient importées. La tenue de l'homme en général se définissait par une chemise ample (considérée comme un sous-vêtement), un gillet, des culottes longues avec des guêtres (ou un pantalon), une ceinture, une veste et un couvre chef (bonnet, casquette ou chapeau). Le faible pouvoir d'achat ne permettait pas le port de chaussures pour tous ou le renouvellement suite à leurs usures. Les chaussures étant un produit de luxe, beaucoup capitonnaient les semelles pour les user le moins possible.

Chaque époque et chaque région détient ses propres codes et sa propre mode. Du côté des vêtements, le costume trois pièces s'est imposé comme un passe partout élégant et masculin, porté de tous. La distinction social se remarquait à travers les matières et les accessoires employés: pochette, boutons de manchettes, pince à cravate, etc. L'utilisation de cols et de poignets amovibles (très rigides) étaient employées pour préserver les chemises plus longtemps. En 1900, la moustache reviens à la mode, apparaît alors la moustache "en guidon" et "en morse". Côté cheveux, la raie au milieu ou la mèche sur le côté sont très répenduent.

Créateur

Municipalité de Chiatra

Contributeur

Santini, Tilena (stagiaire M3C)

Droits

Municipalité de Chiatra
UMR CNRS 6240 LISA ; Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses

Relation

Fonds Chiatra

Type

Image

Couverture

Corse, Chiatra, Castagniccia, Alesani, Verde

Temporal Coverage

Fin du XIXème siècle - Première moitié du XXème siècle

Item Relations

This item has no relations.