Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

station thermale de Guagno-Les-Bains

Titre

station thermale de Guagno-Les-Bains

Description

La station thermale se compose de trois corps de bâtiments qui réunis entre eux à angle droit, délimitent une cours par laquelle on entre via un portail. Les ailes gauche et droite abritent au rez-de-chaussée les baignoires. Dans l’aile droite à l’étage se trouve la salle de repos tandis qu’en face au même niveau dans l’aile gauche, se trouve la salle de kinésithérapie. Le corps de bâtiment central possède un niveau de plus. Au rez-de-chaussée, se trouve le grand corridor donnant accès aux piscines, à la machinerie, au grand réservoir, à la source aménagée au cabinet du médecin thermal et la salle d’attente ainsi qu’aux WC et vestiaires. Au premier étage se trouvent la salle d’application de boue, les jets d’eaux, le hammam, le logement prévu pour le gardien (initialement la chapelle Saint-Jean) les vestiaires et WC. Au second étage se trouve un appartement dont les différentes pièces sont distribuées via une terrasse en arcades. Au niveau des angles au rez-de-chaussée comme à l’étage, se trouvent les sauna et douches. L’établissement est équipé d’un ascenseur et d’escalier intérieurs : un à gauche, un à droite et un central. Les ouvertures sont nombreuses et de diverses forme : rectangulaire ou rectangulaire dont la partie supérieures est semi circulaire. Présence d’un oculus dans la partie centrale présentant une légère avancée et abritant le grand escalier central intérieur. Présence d'un chaînage d'angle. La station thermale est aujourd’hui fermée.

Créateur

Leca Anna-Maria ; Medurio Noelle

Date

18e siècle ; 1816 ; 1821 ; 1847 ; 1973

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, 2A, Poggiolo, I Bagni, 42°10'25, 8°53'18

Temporal Coverage

La source et les bains sont connus et utilisés depuis l’antiquité. On retrouve trace de la première étude médicale au 7e siècle. On ne trouvait en 1816 qu’un vieux bâtiment en ruines divisé en trois parties. Nombreux travaux entre 1821 et 1838.Différentes

Provenance

propriété publique

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking