Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Soccia

Titre

Soccia

Alternative Title


Liste des édifices étudiés :

Sujet

Corse-du-Sud, 2A, patrimoine, inventaire, bâti, aire à battre, chapelle, croix, église, fontaine, four, école, hôtel, lavoir, bar, moulin, pressoir, séchoir

Description

Soccia est une des onze communes constituant le canton des Deux-Sorru Elle se situe de 409m à 2100m d’altitude, le village est à 729 mètres d’altitude. La commune est frontalière au  village de Casamaccioli au Nord, Poggiolo au Sud, Orto à l’Est et Letia à l’Ouest. Onze fours sont encore visibles dont trois en état de marche. Il y a deux lavoirs dont un en ruines, deux pressoir à huile et un à vin, deux moulins (et un troisième non trouvé). Le village ne compte pas d’écarts. Trois bergeries sont sur le territoire communal de Soccia : Minuticcia, l’Arate et l’Izzola. Celle de Minuticcia a été transférée à l’Izzola par commodité (délibération conseil municipal de 1838). Aujourd’hui même s’il reste quelques bergers dans la région, ils ne portent pas leur bêtes dans ces bergeries (qui leur appartiennent) car  la population pastorale étant très réduite depuis une cinquantaine d’années, les bêtes s’éparpillent et se perdent sans que personne ne puissent les retrouver et les ramener. Aujourd’hui, il y a une poste, un hôtel, un restaurant et deux snacks (dont un se situe sur le départ du sentier de montagne). La population du village frôle la centaine d’habitants. On trouve une dizaine d’édifice sur le versant bas du quartier Valdicciolo qui témoignent de l’activité agropastorale: séchoirs et enclos pour les cochons (photos 1755 à 1757 et 1759 à 1763). Le quartier de Tarriccie en contre bas de l’ancien cimetière comportait une dizaine d’édifices (présent sur le cadastre Napoléonien) dont seulement trois subsistent sur le cadastre actuel, parmi cela, un seul a pu être trouvé. Les habitants du village rapportent qu’ils s’agissaient des jardins, aujourd’hui à l’abandon. Trois bergeries sont sur le communal de Soccia: Minuticcia, l’Arate et l’Izzola. Celle de Minuticcia a été transférée à l’Izzola par commodité (délibération conseil municipal de 1838).

"Dossier collectif Maisons" :

3% des maisons étudiées datent du 2e quart 18e, 3% du 4e quart 18e siècle, 6% du 1e quart 19e siècle, 3% du 4e quart 19e siècle, 35% du 18e siècle (?), 50% du 19e siècle (?).

15% des maisons étudiées ont une inscription datée. Toutes les maisons sont en granite. La moitié des maisons étudiées ont quatre niveaux.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : granite ; moellon ; pierre de taille ; enduit

Matériaux de la couverture : tuile creuse mécanique

Créateur

Leca Anna-Maria ; Medurio Noelle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Corse-du-Sud, 2A, Canton des Deux-Sorru

Temporal Coverage

La tradition orale rapporte que l’installation de Soccia se serait effectuée en trois moments et trois lieux. Le premier serait nommé u Petricaghju, proche de la limite communale de Letia et aurait été fondé par des habitants fuyant au sujet d’un différent dans leur village de Petricaggio en Castagniccia. Le second se nomme Aghja –en bas du village actuel- lieu où il y avait une fabrique de tuiles. Le village actuel se constitue dans un premier temps, autour de l’église piévane puis s’étendra vers la partie supérieure en passant de l’autre côté du cours d’eau. Dans le quartier le plus ancien du village actuel, nommé “piazza à l’aghja” car une aire de battage de blé s’y trouvait, est encore visible une des plus anciennes maisons datée de 1743. Le village de Soccia constituait le chef-lieu du canton ce pourquoi un juge y était installé. Les archives révèlent de l’économie du village essentiellement basée sur l’agriculture notamment de la pomme de terre. Les données sur la population sont nombreuses et parfois contradictoires. Les données les plus anciennes indiquent 100 habitants en 1587, soit environ la population actuelle. La population du village connait un pic important en 1882 avec 852 habitants.

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking