Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Orto

Titre

Orto

Alternative Title


Liste des édifices étudiés :

Sujet

Corse-du-Sud, 2A, patrimoine, inventaire, bâti, chapelle, croix, église, bergerie, fontaine, four, lavoir, moulin, remise, séchoir

Description

Orto est une des onze communes constituant les Deux-Sorru. Elle s’étend sur un superficie de 16 Km2, la commune est limitrophe des communes de Soccia à l’Ouest et de Guagno à l’Est toutes deux situées dans le Deux-Sorru (Les), ainsi que de la commune de Corte au Nord. Son altitude minimum est de 492m et une altitude maximale de 2280m. Aujourd’hui il y deux entreprises de charcuterie, un électricien et un café ainsi que la location estivale des anciennes bergeries situées à Livru. Le village est construit en terrasses et ne comporte pas d’écarts. L’eau y est très présente et le système d’irrigation est encore en état, dans sa course, l’eau alimentait trois lavoirs, il y a encore quatre fontaines. L’irrigation débute dans le village avec la fontaine de Funtanellu dont certaines sources indiquent qu’elle est captée à plus de 1700 mètres d’altitude et d’autres nous indiquent qu’il s’agit d’une source d’eau potable. Le cours d’eau alimente le premier lavoir toujours dans le lieu-dit Funtanellu, puis il se scinde en deux redescendant d’une part vers le Melu Supranu où il est retenu dans un bassin qui permet l’alimentation de l’autre versant du village vers le lieu-dit Belleliate via un tuyau d’irrigation, d’autre part, il passe sous la route et le parking du Melu. Depuis lequel, l’eau redescend à travers un jardin au lieu-dit A Funtana. La fontaine de Cittarella est une source dont le débit est constant toute l’année et l’eau potable, qui s’écoule et est canalisée le long de la route rejoignant dans son parcours au lieu-dit A Funtana, l’eau qui cours depuis Funtanellu. Cette eau passe à nouveau sous la route d’une part pour alimenter un réservoir et continuer via un tuyau d’irrigation en contre bas du village dans les jardins et finir sa course en se jetant dans le ruisseau. D’autre part après s’être scindé en deux, sert pour alimenter le lavoir de l’Armaccia. Vers Belleliate, l’eau qui arrive depuis le bassin de rétention du Melu Supranu est canalisée dans un canal d’amont qui alimente deux bassins, puis le canal d’aval irrigue les autres jardins plus bas, rejoignant ensuite le lieu-dit Funtanaccia. De là, le cours d’eau passe sous la route pour traverser le lieu-dit E Case Suttane d’une part et d’autre part, longe la route jusqu’au lieu-dit Paulettu, puis est canalisé, passe sous la route, et est retenu dans un autre réservoir. La fontaine de Crepuli coule avec un débit inconstant. L’eau est impropre à la consommation. Le cours d’eau passe sous le route, il alimentait le lavoir aujourd’hui il continue sa course vers le lieu-dit Sotto le Chiose. Aujourd’hui (2013) Funtanellu et Melu Supranu sont réhabilités par le biais du programme « les chemins de pierres ».

"Dossier collectif Maisons" :

Orto avait un village premier dont il ne reste pas de vestiges visibles, la nouvelle implantation présente des édifices de la fin du 18e siècle pour les plus anciens.

Le village ne comporte pas d’écarts. Toutes les maisons sont en moellons de granite, quelques fois avec de la culumbina (roche locale de couleur bleue très dense et dure). La majorité des maisons sont construites durant la première moitié du 19e siècle, quelques maisons sont datées de la fin du 18e et présentent le même décor sur le monolithe où figure la date.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : maçonnerie ; granite ; moellon ; enduit

Matériaux de la couverture : tuile mécanique

Créateur

Leca Anna-Maria ; Medurio Noelle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Corse-du-Sud, 2A, Canton des Deux-Sorru

Temporal Coverage

Le village Orto avait un village premier, San Cervone, dont il ne reste pas de vestiges visibles, la nouvelle implantation présente des édifices de la fin du 18e siècle pour les plus anciens. Le cimetière actuel se trouve sur l’ancien site du village et a pour mur d’enceinte, les pierres de l’ancienne chapelle. Orto est construit sur un versant rocheux ce qui lui aurait très certainement valu son nom. Les noms de famille originels du village seraient Pastinelli, c’est également le nom du plus ancien quartier du village (U Pastinellu), Bonifacj et Paoli. L’activité castanéicole était présente puisque on retrouve trois moulins à farine de châtaignes. Une société d’exploitation forestière coupait le bois dans la forêt de Libbiu et le ramenait au village par un système d’encordage. Un forgeron y est mentionné au 18e siècle, il est possible qu’il ait façonné les consoles métalliques visibles en majeure partie sur les élévations sud des maisons. Au début du 20e siècle il y avait cinq commerces (épiceries) et il y eu jusqu’à quatre cafés ouverts en même temps. Deux charbonnières sont mentionnées par les informateurs à l’entrée du village ainsi que deux aires à battre le blé et deux aires à battre le lin. L’activité pastorale était présente comme en témoignent les bergeries. Le village étant organisé en terrasses comportait de nombreux jardins potagers aujourd’hui à l’abandon pour la plupart. La population a subi d’importantes variations depuis deux siècles. Les chiffres sont parlants : 381 habitants en 1792, 500 habitants en 1883, 30 en 2013. Il n’y a pas d’enfants, le plus jeune a 30 ans.

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking