Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

église paroissiale Saint-Elie

Titre

église paroissiale Saint-Elie

Description

L'édifice est de plan allongé, à vaisseau central flanqué de deux collatéraux abritant six chapelles latérales voûtées en berceau, à lunettes. C'est dans la première des chapelles à gauche en entrant que se situent les fonts baptismaux. La décoration de l'église est de style baroque. A proximité du chœur, présence d'une chaire à prêcher en maçonnerie richement ornée de peintures et décorations d'angelots sans doute réalisées par la famille Raffali originaires de Castagniccia. L'église est percée de trois baies éclairant le chœur, d'une fenêtre de la nef, de trois portes en bois et de deux oculi en façade. Cette dernière se compose de deux niveaux, et d'un fronton semi-circulaire interrompu. Le dernier niveau est terminé par des volutes et orné de pyramidions. Décor de deux pilastres de part et d’autre des percements et d'entablements séparant chaque niveau d'élévation. Présence d'une niche au dernier niveau. Le clocher se développe sur cinq niveaux, un tambour, et un dôme surmonté d'une croix en fer forgé. Le premier niveau est aveugle. Les deuxième et troisième niveaux sont percés de baies cintrées. Le quatrième niveau porte une horloge et le cinquième abrite la chambre des cloches.   

Créateur

Michel Mélanie ; Soldati Agnès

Date

18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, 2B, Pietra-di-Verde, Chiesa, 42° 17' 53.18, 9° 27' 0.87

Temporal Coverage

Eglise construite entre 1710 et 1728 sur l'emplacement d'un oratoire Saint Elie datant probablement du 16e siècle. En 1737, la chapelle de confrérie Saint Michel Archange lui est adjointe ; les deux édifices formant ensemble, ils reçoivent en façade une décoration baroque semblable. En 1886, l'église, la chapelle et le clocher sont crépis aux frais de la Fabrique comme attesté par une réponse du curé Felice à l'enquête préfectorale de 1905 relative à l'histoire et à l'état des édifices religieux. En 1897, un document d'archives indique que la commune obtient une aide à la réparation du toit et de la voûte de l'église, qui aura lieu l'année suivante. En 2009, les travaux de réfection des peintures à l'identique réalisés par trois artistes corses et deux historiens de l'art italiens prennent fin.

Provenance

propriété publique

Item Relations

This item has no relations.