Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

chapelle Saint-Vincent

Titre

chapelle Saint-Vincent

Description

La chapelle est de plan allongé, terminé par un chevet plat. La nef unique est voûtée en berceau et lambrissée. L'édifice est percé de 2 baies : une éclaire le chœur, l'autre est une fenêtre haute éclairant la nef. Dans l'alignement de la porte et de la fenêtre haute, une tour-lanterne en maçonnerie percée d'une baie cintrée abrite une cloche que l'on peut actionner grâce à une corde reliée directement à la chèvre en bois et sommée d'une croix de métal. La porte d'entrée est en bois à panneaux sculptés. Traces de polychromie à l'extérieur en élévation latérale gauche, qui se trouve entièrement flanquée d’un enclos funéraire. En élévation latérale gauche, un tympan est présent en remploi : il est de forme triangulaire et une croix y est gravée en plat relief ; Geneviève Moracchini-Mazel affirme que le tympan surmontait l’entrée latérale de la chapelle. Des accidents de l'enduit laissent apparaître des pierres de taille remarquables composant le chaînage de l'appareillage, partiellement deux chaînages d'angle ainsi qu'une partie d'un des piédroits de la première porte d'entrée de la chapelle, aujourd'hui en élévation postérieure. On observe aussi au sommet de l'élévation postérieure, une croix ajourée.

Créateur

Michel Mélanie ; Soldati Agnès

Date

10e siècle (?) ; 12e siècle (?) ; 1ère moitié 16e siècle (?) ; 19e siècle ; 20e siècle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, 2B, Pianello, Saint Vincent, 42° 18' 9.11, 9° 20' 56.01

Temporal Coverage

La chapelle est décrite par Geneviève Moracchini-Mazel comme pouvant dater du 10e siècle, bâtie probablement sur les ruines d'un édifice préroman. Elle a été visitée par Monseigneur Nicolao Mascardi en 1587 et 1589. Il rapporte que la chapelle a déjà subi son changement d'orientation, que son toit laisse passer la pluie, et qu'on n'y célèbre plus que la messe de la Saint Vincent ; elle figure sur le cadastre napoléonien dressé en 1856, sans l'abside dont Geneviève Moracchini-Mazel déplore la disparition. L''application d'enduit date du 20e siècle.

Provenance

propriété privée

Item Relations

This item has no relations.