Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Olmeta-di-Tuda

Titre

Olmeta-di-Tuda

Sujet

Haute-Corse, 2B, patrimoine, inventaire, bâti, aire à battre, chapelle, église, fontaine, maison, monument aux morts, moulin, pont

Description

La commune d'Olmeta-di-Tuda se situe dans le canton de la Conca d'Oru et dans la communauté de communes du Nebbiu. Sa superficie est de 17,4 km2. Son point culminant est le San Ghjuvanni (804 m). Cette montagne constitue une partie du territoire. Sous cette partie montagneuse, on trouve le défilé de Lancone où coule le Bevincu. Cette vallée très abrupte fait une séparation naturelle avec la commune de Rutali. Au bout du défilé, on atteint la commune de Biguglia. A l'autre bout du défilé se trouve le col de San Stefanu, carrefour important des voies de communications du Nebbiu. A l'ouest, on arrive à une partie de coteaux où sont la majorité des habitations réparties entre le vieux village et une partie de lotissement située non loin. Sous ces coteaux, une petite plaine alluviale constitue le dernier élément géographique du territoire. Les autres communes limitrophes sont Oletta au nord, Vallecalle et Rapale au sud.

"Dossier collectif Maisons" :

228 maisons INSEE ; 12 repérées ; 4 étudiées

6,25% des maisons étudiées et repérées sont du 16e siècle ; 18,75% sont du 17e siècle ; 37,5% sont du 18e siècle ; 37,5% sont du 19e siècle

Les murs sont majoritairement en schiste. Les toits sont traditionnellement en schiste.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : schiste ; moellon ; enduit

Matériaux de la couverture : schiste en couverture

Créateur

Andreani Christian ; Machline Sarah

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Haute-Corse, 2B, Canton de la Conca-d'Oro

Temporal Coverage

Le territoire d'Olmeta-di-Tuda est occupé depuis l'époque romaine, en témoignent les vestiges de thermes retrouvés au lieu-dit Curone. A l'époque médiévale, les seigneurs Cortinchi aurait élu domicile au lieu-dit Castellu. On connait quatre lieux où se trouvaient des chapelles romanes, San Stefanu, San Marcellu, San Niculò et Santa Maria (la seule dont les vestiges étaient encore visibles il y a quelques années). Au début du 16e siècle, ce territoire porte le nom d'Olmeta di Rosoli. C'est aussi l'ancienne piève comportant Barbaggio, Farinole, Patrimonio, Oletta di Sant'Andrea, Oletta di San Cervone, Vallecalde, Rutali et Olmeta. En 1769, cette piève disparait au profit de deux pièves civiles dont celle d'Olmeta comprenant cinq communautés (Oletta, Poggio, Rutali, Rutali, Vallecalle et Olmeta). En 1790, la piève d'Olmeta devient le canton d'Ometa-di-Tuda. Le village principal de la commune était jusqu'au 16e siècle Rosolo qui se situait au pied du mont Tuda. Le hameau d'Olmeta se développa par la suite. Au dessus du village se trouvait un couvent de Capucins, celui-ci a été détruit il y a peu. Il comportait un ensemble de bâtiments d'habitation, d'entrepôts et une chapelle. Il a été fermé en 1790. Jusqu'au 18e siècle, la culture principale est la céréaliculture (blé, orge, seigle, avoine...) en témoignent les nombreuses aires à blé et les cinq moulins existant à cette époque. L'arboriculture est aussi importante. Au 19e siècle, l'olivier supplante les céréales. D'autres arbres sont présents (châtaigner, murier, figuier...). On cultive aussi la vigne et le lin. L'élevage est aussi une ressource première de la commune. La population en 1686 est de 260 "âmes". En 1740, on compte 305 habitants. La population augmente progressivement jusqu'en 1846 où elle atteint 529 personnes. Jusqu'en 1936, celle-ci se maintient (518 habitants) pour baisser progressivement au cours du 20e siècle.

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking