Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Tralonca

Titre

Tralonca

Sujet

Haute-Corse, 2B, patrimoine, inventaire, bâti, aire à battre, église, chapelle, fontaine, four, moulin, pont, remise, séchoir

Description

Tralonca est un petit village proche de Corte et surplombant les vallées du Golu et du Tavignanu, l’église d’ailleurs, comme le disent les habitants, donne de l’eau par un pan de sont toit au Tavignanu et de l’autre au Golu. C’est donc un village unique. Le village est construit autour d’un pique rocheux et les maisons  sont pour la plupart mitoyennes et construites par paliers pour enfin arriver en haut du village où se trouve la maison appelée  «a Torra ». La commune s’étend jusqu’aux portes de Corte où se trouve aussi le hameau de Bistuglio. A l'arrivée sur Tralonca en provenance de la nationale 193, a une centaine de mètres avant l'entrée du village, plusieurs paillers à toit plat toujours en assez bon état. L'ensemble ne constitue en aucun cas les ruines de l'ancien Tralonca, mais une zone agricole, symbole de l'activité agropastorale d'antan. On y laissait les animaux et les denrées. Sur la crête en face de Tralonca au pied u mont Tumbone l’ancien village du Zuccarellu résiste encore aux assauts du temps. Dans la plaine de la commune, qui s’étend de Peccurellu au col de San Quilicu, s’étendent encore quelques terres pas encore envahies par le maquis.

"Dossier collectif Maisons" :

78 bâti INSEE; 21 édifices étudiés; 17 maisons repérées

Parmi les maisons repérées: 9,09% peuvent dater de la fin du 17e ou du début du 18e siècle ; 27,27% du 18e siècle ; 9,09 % de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle ; 18,18% du 19e siècle et 18,18% de la fin du 19e ou du début du 20e siècle. Parmi les 26 édifices étudiés, seulement 5 sont des maisons à proprement dites soit 19%: 20% peuvent dater du 17e siècle ; 40% du 18e siècle ; 20% du 19e et 20% de la fin du 19e ou du début du 20e siècle.

Parmi les maisons repérées, 63% ont un toit en tuiles mécaniques et 37% en schiste avec majoritairement un toit à long pans. Parmi les 24% des édifices étudiés correspondant à des maisons, la plupart d'entre elles ont un toit en tuiles et majoritairement à long pans.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : schiste ; enduit ; enduit partiel ; moellon ; béton ; marbre

Matériaux de la couverture : tuile creuse mécanique ; schiste en couverture ; béton en couverture

Créateur

Bernardi Jean-François ; Roy Marie-Dominique

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Haute-Corse, 2B, Canton de Bustanico

Temporal Coverage

Le village de Tralonca pourrait être antérieur au 16e siècle comme peut l’attester sa position défensive. Le village faisait d’ailleurs partie a cette époque de la pieve de Rogna. Jusqu’au 18e siècle l’église paroissiale de Tralonca était l’église San Lorenzo qui servi aussi par le passé d’église au village abandonné du Zuccarellu. Aujourd’hui l’église est située au cœur du village, Elle est dédiée à San Bernadino. Sous le même toit que l’église, la salle des fêtes de Tralonca est une ancienne chapelle Santa Croce, jadis siège d’une confrérie qui a cessé ses activités vers 1932. La Corse passant sous l'administration française, Tralonca passe de Talcini à la pieve du Golo, laquelle en 1790, devient le canton d'Omessa. Le hameau de Zuccarellu est également l'une des curiosités de la commune. La légende raconte que cette localité dut sa perte, au dixième siècle, au coup de folie de l'un de ses habitants. Arrivée en retard à la messe, celui-ci ne supporta pas quelle ait débuté sans lui, il aurait aussitôt abattu le prêtre. Signe de malédiction, le Zuccarellu fut par la suite envahi et détruit par les fourmis. Parmi les habitants qui prirent la fuite, certain se fixèrent dans la commune voisine de Tralonca, Santa-Lucia-di-Mercurio. Ils prirent le patronyme de Zuccarelli. Actuellement il ne reste pas grand-chose du petit village seul apparaissent encore quelques chaînages d’angle et linteaux très imposants.

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking