Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Giuncaggio

Titre

Giuncaggio

Sujet

Haute-Corse, 2B, patrimoine, inventaire, bâti, chapelle, église, fontaine, maison

Description

La commune de Giuncaggio fait partie du canton de Bustanico et de la communauté des communes de l’Oriente. La surface de la commune est de 1615 hectares, ce territoire s’étend de la pointe de Fastiniccia (709 m d’altitude) jusqu'au hameau de Frassiccia appartenant à Pancheraccia (14 m d’altitude). La commune est dominée par le Monte Torricella servant aussi de limite entre Giuncaggio et Pancheraccia. La commune possède un territoire divisé en deux mais propice à l’agriculture d’une part la plaine toujours cultivée et d’autre part la montagne de part son implantation plein sud permettait plusieurs cultures aux mêmes endroits (les oliviers et les châtaigniers se côtoient). Le village se situe dans la partie la plus haute de la commune et est ouvert sur toute la vallée du Tavignano. La commune est mitoyenne au nord avec la commune de Pietraserena, à l’ouest avec Piedicorte-di-Gaggio (à certains endroits le fleuve Tavignano sert de limite), au sud avec Antisanti séparé aussi de Giuncaggio par le Tavignano enfin à l’est la commune de Giuncaggio est mitoyenne avec Pancheraccia ; en montagne la limite géographique est le mont Torricella.

"Dossier collectif Maisons" :

63 bâti INSEE ; 4 repérées ; 9 étudiés

Parmi les maisons repérées 50% datent du 18e siècle et 50% du 20e siècle. Parmi les maisons étudiées 33,3% peuvent dater du 13e siècle ; 33,3% du 18e siècle et 33,3% du 19e siècle.

L'ensemble des maisons repérées ont un toit à long pans dont 50% sont en tuile creuse mécanique ; 25% en tuile plate mécanique et 25% en schiste. 50% des maisons repérées sont organisées sur 4 niveaux (étage de soubassement ; 2 étages carrés et comble à surcroît) ; 25% sont organisées sur 3 niveaux (étage de soubassement ; 1 étage carré et comble à surcroît) et 25% sont organisées sur 5 niveaux (étage de soubassement ; 3 étages carrés et comble à surcroît). 50% des maisons repérées sont des maisons de type IV ; 25% des maisons de type III et 25% des maisons de type I. L'ensemble des maisons étudiées ont un toit à long pans dont 33,3% sont en tuile creuse mécanique ; 33,3% en tuile plate mécanique et 33,3% en béton. 66,7% des maisons étudiées sont organisées sur 4 niveaux (étage de soubassement ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré et comble à surcroît) et 33,3% sont organisées sur 2 niveaux (rez-de-chaussée et comble à surcroît). 33,3% des maisons étudiées sont des maisons de type I ; 33,3% des maisons de type III et 33,3% des maisons de type V.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : schiste ; moellon ; enduit ; ciment

Matériaux de la couverture : tuile creuse mécanique ; tuile plate mécanique ; schiste en couverture

Créateur

Bernardi Jean-François ; Roy Marie-Dominique

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Haute-Corse, 2B, Canton de Bustanico

Temporal Coverage

La plus ancienne trace d’occupation sur la commune de Giuncaggio se situe sur le Monte Castellu : ce serait une fortification datant de l’âge du fer. Les autres traces d’occupation anciennes sont les vestiges des termes romains au lieu dit Puzzichello, les restes du château médiéval sur le monte Torricella et les traces de trois chapelles romanes à savoir San Pietro, Santa Lucia et San Giovanni. La démographie du village a considérablement évoluée au cours des 18e et 19e siècles pour ensuite diminuer au cours du 20e siècle (en 1729 il y avait 99 habitants, en 1787, 183 habitants, en 1810, 225 habitants, en 1861 300 habitants, en 1872, 935 habitants, 340 en 1896, 518 en 1931, 200 en 1968, 76 en 1990). L’économie du village a elle aussi évoluée au cours des siècles comme en témoignent les traces architecturales que l’on peut retrouver dans le village : de nombreuses maisons ont été remaniées ou construites au cours du 19e siècle (au 19e siècle la plaine de Giuncaggio a servi a certaines familles pour s’enrichir en exploitant le cédrat). Cette plaine qui était d’ailleurs commune a Giuncaggio et Pancheraccia jusqu’en 1852 le territoire commune ne se limitait pas qu’a la plaine il s’étendait en 1729 sur 1169 hectares (qui était cultivé à peine à 41%) et le territoire propre du village était de 1163 hectares (cultivé à 23% de terres, 0.53% de châtaigniers et 0.64% de vignes (cela coïncide avec la faible population de la commune à cette époque). Après le redécoupage de 1852 la commune de Giuncaggio s’étend sur 1579 hectares dont 74.13% de terres (cultures du blé ; lentilles) ; 1% de vignes ; 1.35% d’oliviers et 2.6% de châtaigniers. On trouve sur cette commune des traces d’éléments qui confirment ces données : quelques séchoirs ; des vestiges de moulins et des meules de pressoir à huile dans le village.

Item Relations

This item has no relations.