Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Focicchia

Titre

Focicchia

Sujet

Haute-Corse, 2B, patrimoine, inventaire, bâti, chapelle, maison, église, moulin

Description

La commune de Focicchia fait partie du canton de Bustanico. Elle s’étend sur 711 hectares le village se situe sur une crête en position défensive tourné vers la vallée du Tavignano. La commune est limitrophe, au nord avec Sant’Andrea di Bozio, la limite est la ligne de crête comprenant les pointes de Punta Alta et Punta di Mangaio. A l’ouest avec la commune d’Erbajolo la limite se situe sur le versant est d’Erbajolo a mi pente environ entre la crête et le ruisseau de Limone. Au sud la limite communale est mitoyenne avec la commune d’Altiani elle est délimitée par la rivière du Tavignano et part les ruisseaux du Limone et de Pietre Bianche pour enfin arriver a la Punta Cervio à 1189 m d’altitude point culminant de la commune. A cet endroit Focicchia est mitoyenne avec la commune de Piedicorte-di-Gaggio c’est la limite est, elle est définie par la crête de Caracuto. La commune est aujourd’hui entièrement recouverte de maquis a part quelques hectares de châtaigniers et de chênes au nord du village. Même les terres agricoles sont abandonnées elles étaient autrefois vouées a la culture du blé qui devait être importante car on trouve plusieurs vestiges de moulins sur la commune.

"Dossier collectif Maisons" :

47 bâti INSEE ; 3 repérées ; 6 étudiées

Parmi les maisons repérées, 33,3% peuvent dater de la limite entre le 17e et le 18e siècle et 66,67% du 18e siècle. Parmi les édifices étudiés, 4 sont des maisons à proprement dites (soit 66,67%) dont 25% peuvent dater du 8e siècle (remaniée au cours du 18e siècle) ; 25% du 16e siècle ; 25% du 18e siècle et 25% de la limite du 19e et du 20e siècle.

L'ensemble des maisons repérées sont couvertes d'un toit à long pans en tuile mécanique (33,3% sont des tuiles plates). 66,67% de ces maisons sont organisées sur 4 niveaux : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un comble à surcroît. 33,3% de ces maisons sont organisées sur 5 niveaux : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, deux étages carrés et un comble à surcroît. L'ensemble des maisons étudiées sont couvertes d'un toit à long pans : 75% d'entre elles ont un toit en schiste et 25% un toit en tuile creuse mécanique. 25% de ces maisons sont organisées sur 3 niveaux (rez-de-chaussée ; un étage carré et comble à surcroît) ; 50% sont organisés sur 4 niveaux (un étage de soubassement ; rez-de-chaussée ; un étage carré et comble à surcroît) et 25 % sont organisées sur 5 niveaux (un étage de soubassement ; rez-de-chaussée ; 2 étages carrés et comble à surcroît). Les maisons étudiées sont toutes appareillées en schiste et moellon mais 50% sont enduites.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : schiste ; moellon ; enduit partiel ; enduit

Matériaux de la couverture : tuile creuse mécanique ; tuile plate mécanique ; schiste en couverture

Créateur

Bernardi Jean-François ; Roy Marie-Dominique

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Haute-Corse, 2B, Canton de Bustanico

Temporal Coverage

La commune de Focicchia et la commune d’Altiani formait autrefois la même commune cela a perduré jusqu’en 1850 où une limite fut tracée entre les deux. La plus ancienne trace d’occupation que nous ayons trouvée est la chapelle San Salvadore pouvant dater pour ce qu’il en reste du 12e ou 13e siècle. Aucun élément du bâti de la commune ne lui est antérieur. Seul la voie romaine qui traverse le haut de la commune remonte à l’antiquité elle aurait relié Saint Florent à Aleria a cette époque, en passant par les crête de Castagniccia et les villages de Piedicorte di Gaggio et Sant andrea di Bozio. A l’époque du plan terrier en 1779 les communes de Focicchia et Altiani se partageaient le même territoire ce territoire était composé de 46.40% de terres, 1.41% de vignes, 0.74% d’oliviers, 6.73% de châtaigniers et 44.64% de terres incultes et la superficie globale était de 2515. En 1849 la surface de la commune n’était plus que de 700 hectares dont 68% de terres 1.42% de vignes et 1.48% d’oliviers et 20% de châtaigniers seulement 2.32% de la surface de la commune était incultivée et 6% des bois. La culture en quantité importante du blé et des châtaigniers explique donc la forte présence de moulin a cette époque sur le territoire des deux communes une dizaine de moulin 3 sur le Tavignano et 7 sur le Limone en 1857. La commune comptait aussi plusieurs pressoir a huile aujourd’hui pour la plus part disparus et des séchoirs isolés dans les châtaigniers appelés « i sechi ». Le village de Focicchia a vue sa population passer de 104 habitants en 1729 à 160 en 1787 et augmenté encore jusqu’en 1846 pour atteindre 251 habitants puis la population de la commune entame sa décroissance pour atteindre 170 habitants en 1896 cependant le début du 20e siècle redonne un peu de vie a la commune 193 habitants en 1906 puis le village se vide a nouveau… pour atteindre en 1990, 22 habitants.

Item Relations

This item has no relations.