Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

église paroissiale de la Nativité

Titre

église paroissiale de la Nativité

Alternative Title

65e Edifice ; Alate

Description

Edifice de plan allongé, à chevet plat formé de 3 vaisseaux, d'une nef centrale voûtée en berceau à lunettes, les 2 vaisseaux collatéraux en voûtes d'arêtes. Le choeur est voûté en berceau à lunettes et comporte des statues anciennes. L'entablement intérieur est d'ordre composite. Niche percée dans le vaisseau collatéral gauche comportant la célèbre statue de la Santa du Niolu, aujourd'hui rénovée, tout comme l'église. Présence de 2 chapelles saillantes. La porte d'entrée en bois sculpté est encadrée de 2 pilastres avec un entablement d'ordre composite, tympan figuré représentant la vierge à l'enfant, arc de décharge mouluré, oculus polylobé avec encadrement mouluré, façade et fronton polychromes avec décors en relief, corniche moulurée. Présence d'une tour-clocher en pierre de granite. De plan carré, il comporte 3 niveaux soulignés de mouluration. Le 1er niveau est aveugle ; les 2 étages supérieurs sont percés de baies allongées, surmontées d'un arc en plein cintre. L'édifice se termine par un dôme octogonal sur tambour.

Créateur

Benedetti Laura ; Hornung-Flori Antoine

Date

18e siècle (?)

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, 2B, Casamaccioli, 42° 19' 3.792, 9° 0' 6.99

Temporal Coverage

Eglise réalisée suite à la destruction de l'ancienne église paroissiale vouée à Saint-Antoine, figurant sur le Plan Terrier comme ruine (située à l'emplacement de l'ancien village). Selon la légende, la construction de l'église découlerait de la statue de la Vierge transportée depuis le couvent de Selva dans le Filisorma, par une mule. Pour échapper aux conflits entre les Niolins et les habitants du Filisorma, ils décidèrent de déposer la statue sur une mule ne connaissant pas la route du Niolu afin de voir dans quelle direction elle s'orienterait. Arrivée à Casamaccioli, elle resta immobile au milieu du village. La statue fut transportée à l'ancienne chapelle Saint Antoine. Le lendemain, les habitants la retrouvèrent au milieu du village. Avant la christianisation, le lieu où se trouve l'actuelle église était un lieu de culte celtique. Au moment de la christianisation, l'église a été construite à l'emplacement du lieu de culte celtique. Une source se trouve sous l'église ainsi qu'une crypte. Aujourd'hui, il reste un rite aux influences celtiques portant le nom de la granitula (procession en forme d'escargot dont la représentation est celle du cosmos). Sur la façade de l'église figuraient des têtes sculptées en granite, aujourd'hui disparues. Le lieu de culte celtique était voué à la Vierge mère, à l'image de l'histoire de la cathédrale de Chartres. Quant à la tour-clocher, elle fut réalisée plus tardivement, sans doute au 19e siècle. Le décor en relief à l'intérieur de l'église serait datable de la 2e moitié du XVIIIe siècle.

Provenance

propriété de la commune

Geolocation

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking