Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Altiani

Titre

Altiani

Sujet

Haute-Corse, 2B, patrimoine, inventaire, bâti, chapelle, mairie, église, fontaine, four, maison, monument aux morts, moulin, pont, pressoir

Description

La commune d’Altiani fait partie depuis 1973 du canton de Bustanico et depuis 2012 de la communauté des communes de L’Oriente. La commune faisait autrefois partie de la piève de Rogna. La commune d’Altiani, ce sont 1829 hectares, qui s’étendent de la Punta di Cervio (1189 m) jusqu'à la ligne de crête  entre les pointes de Muracinto (645 m) et Ruja (509 m) situé sur la rive opposée du Tavignano. La commune est limitrophe au nord avec la commune de Focicchia et sont séparées par le ruisseau du Limone (où se trouvent d’ailleurs plusieurs vestiges de moulins hydrauliques), à l’est avec la commune de Piedicorte di Gaggio, au sud avec Vezzani et à l’ouest avec les communes de Rospigliani, Noceta et Venaco. Le village d’Altiani quant à lui est situé plein sud sur un éperon rocheux et se dessine autour d’un immense rocher. Aujourd’hui le long du Tavignano, on trouve encore des activités agropastorales comme notamment le centre de recherche et d’élevage de l’Odarc au pont d’Altiani. Cependant les quelques oliveraies situées non loin du village ont quasiment disparu ainsi que les châtaigneraies, les terres qui servaient autrefois aux cultures du blé et de la vigne sont aujourd’hui couvertes de maquis. La rive sud de la commune quant à elle est retournée à l’état sauvage ; il n’y a presque plus aucun accès aujourd’hui à ces terres.

"Dossier collectif Maisons" :

128 bâti INSEE ; 7 repérées ; 14 étudiés

Parmi les maisons repérées, 14,3% peuvent dater du 16e siècle ; 42,9% du 17e siècle ; 14,3% du 18e siècle ; 14,3% de la limite entre le 18e et le 19e siècle et 14,3% du 20e siècle. La maison étudiée peut dater du 17e siècle.

Parmi les maisons repérées, 42,9% sont organisées sur 4 niveaux (étage de soubassement ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; comble à surcroît) ; 14,3% sont organisées sur 4 autres niveaux (2 étages de soubassement ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré) ; 14,3% sont organisées sur 4 autres niveaux (rez-de-chaussée ; 3 étages carrés) ; 14,3%% sont organisées sur 3 niveaux (étage de soubassement ; rez-de-chaussée surélevé et comble à surcroît) et 14,3%% sont organisées sur 2 niveaux (rez-de-chaussée et 1 étage carré). 85,71% des maisons repérées ont un toit à long pans couvert de tuile mécanique et 14,3% ont un toit à un pan. L'unique maison étudiée est organisée sur 3 niveaux (étage de soubassement ; rez-de-chaussée surélevé et comble à surcroît) ; elle est appareillée en schiste et moellon ; a un toit à long pans couvert de tuiles creuses mécaniques.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : schiste ; moellon ; enduit ; crépi

Matériaux de la couverture : tuile creuse mécanique ; tuile plate mécanique

Créateur

Bernardi Jean-François ; Roy Marie-Dominique

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Haute-Corse, 2B, Canton de Bustanico

Temporal Coverage

Le village d’Altiani est très ancien : il faisait déjà partie de la piève de Rogna au 16e siècle (comme en témoigne la tour datant de cette époque toujours présente à ce jour). C’est d’ailleurs au pied de cette tour que, d’après la tradition orale, les maures furent battus par les habitants d’Altiani : la place a d’ailleurs deux appellations "piazza di i mori" ou "piazza moraccia". Pour ce qui est du territoire communal Altiani a eu sa propre délimitation seulement en 1850. Avant cela, Altiani partageait son territoire appelé « a presa » avec Focicchia en 1779, a l’élaboration du plan Terrier, la surface de ce territoire global était de 2515 hectares et était composé de 46.40% de terres (semées en majeur partie de blé), 1.41% de vignes, 0.74% d’oliviers, 6.73% de châtaigniers et 44.64% de surface inculte. En 1850, après le redécoupage communal, la commune d’Altiani ne compte plus que 1795 hectares dont 92% sont des terres cultivées (majeure partie de blé), 1.38% de vignes, 1.61% d’oliviers, 1.98% de châtaigniers seulement 3% de terres incultes. La démographie quant ‘à elle n’a cessé de croître du 16e siècle au 20e siècle (1589 : 358 habitants ; 1729 : 295 habitants ; 1787 : 419 habitants ; 1818 : 170 habitants ; 1851 : 568 habitants ; pique de population atteint en 1901 : 690 habitants ; 1921 : 329 habitants ; 1946 : 321 habitants ; 1982 : 100 habitants) et a diminué tout au long du 20e siècle pour atteindre 90 habitants en 1990.

Item Relations

This item has no relations.