Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Alando

Titre

Alando

Sujet

Haute-Corse, 2B, patrimoine, inventaire, bâti, chapelle, couvent, église, four, maison, moulin, pressoir, remise, séchoir

Description

Le village d'Alando est situé sur un promontoire rocheux appelé A sa cime A Tozza où se trouve aujourd'hui une table d'orientation permettant de voir la vallée haute du Tavignano à 360°. Il est divisé en deux hameaux: le couvent et le village. La partie haute de la commune se compose de châtaigneraies, dans le bas des vallées on retrouve des anciens vergers et des vignes avec plusieurs vestiges de pressoirs a vin. Dans le maquis, on retrouve des anciennes oliveraies aujourd'hui perdues sous les chênes il y a d'ailleurs un moulin à huile au village . La production de blé devait être la principale économie de la commune car il y a trois moulins a blé dont il ne reste même pas les murs et un seul où la façade tenait encore. On trouve aussi beaucoup d'aires a blé de taille courante au milieu des oliveraies ou des châtaigneraies.

"Dossier collectif Maisons" :

40 bâti INSEE ; 14 identifiées ; 8 repérées

Parmi les maisons repérées, 40% peuvent dater du 17e siècle ; 20% du 17e ou du 18e siècle ; 20% du 18e siècle et 20% de la fin du 18e ou du début du 19e siècle. Parmi les édifices étudiés, seulement 3 sont des maisons (soit 21,4%): 33,3% datent du 17e siècle; 33,3% du 18e siècle et 33,3% de la fin 19e/début 20e siècle.

Parmi les maisons repérées, 60% ont un toit en schiste et 40% ont un toit en tuile mécanique mais avaient à l'origine un toit en schiste (remaniements) et ont majoritairement des toits à long pans ou à deux pans. Parmi les 3 maisons des édifices étudiés (soit 21,4%), toutes ont un toit en schiste et sont recouvertes de schiste et de chaux pour 33,3% d'entre elles. 66,6% sont des édifices isolés et 33,3% sont situées dans le village même.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : schiste ; enduit ; enduit partiel ; moellon ; maçonnerie

Matériaux de la couverture : tuile mécanique ; schiste en couverture

Créateur

Bernardi Jean-François ; Roy Marie-Dominique

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Haute-Corse, 2B, Canton de Bustanico

Temporal Coverage

Evolution du village : Le village d’Alando se divise en deux hameaux le village, perché sur un éperon rocheux, et le couvent plus haut. La partie haute du village s’appelle la Tozza et est peut être la partie la plus ancienne du village qui a été totalement abandonnée dans les années 60 après la mort d’une jeune femme foudroyée sur son perron. La partie basse abrite la chapelle Saint Sébastien. Le Hameau du couvent quant ‘a lui remonte au moyen âge avec la présence de l’abside médiévale de la chapelle sainte Marie datée par Mme Moracchini-Mazel du VIIème siècle. Le couvent en lui-même aurait été construit au 17eme siècle ou antérieurement et ensuite très remanié au XVIIIème. C’est au XIIIème après la révolution que le hameau se développa et que l’église devint paroissiale. L’église a été reconstruite plusieurs fois, au XVIIIème, avant sa vente (pendant la révolution), elle a subi plusieurs modifications puis elle tomba en ruine et devint enfin église paroissiale vers les années 1850 après son rachat par la fabrique. L’église abrite une toile du 17ème siècle de la sainte parenté. En 1729, le village comptait 159 âmes, 126 en 1831, 212 en 1856 , 155 en 1911 , 90 en 1954 et 15 en 1990. Le village s’étendait en 1777 sur 687,60 arpents qui se divisaient en 422,87 arpents de terres cultivées appartenant a des particuliers et se composant de 303,73 arp de terres, 11,48 arp de vignes et 107,66 arp de châtaigniers. En 1862, s’étendait sur 305,004 h dont 276,5083 cultivées et 10,9803 de bois. Les parcelles cultivées se composaient de 71,85% de terres, 1,85% de vignes, 2,08% d’oliviers et 14,86% de châtaigniers .La commune d’Alando possède quelques hectares sur la commune de Tallone au lieu-dit Lunarie : ces parcelles ne sont pas comptées dans la superficie de la commune ni sur le plan terrier ni sur le cadastre de 1862. Evénements et personnages marquants : Moyen Âge: Alando est la patrie de Sambucucciu d'Alandu, un personnage important de l'histoire de la Corse dont on ne sait pas grand chose. Il aurait vécu au XIVe siècle. Ce personnage énigmatique, a été le fondateur de l'organisation de la Corse de « l'En-deçà des monts », affranchie de la féodalité avec une propriété foncière collective, un mouvement populaire dit ʺA Terra di u cumunuʺ. En 1358 il dirigea une révolte populaire qui chassa de leurs fiefs les seigneurs qui furent remplacés par des « Caporali ». De nombreux châteaux seigneuriaux furent détruits. En 1366, Sambucucciu faisait partie des six conseillers qui assistaient le gouverneur génois dans l’île. Temps modernes: Le 27 mars 1757, Pascal Paoli, accompagné de peu de troupes, est surpris dans le Boziu par Mario Emanuel Matra (un rival partisan de Gênes). Il se réfugie dans le couvent d'Alandu. Le 28 mars, alors que les hommes de Matra forcent l'entrée du couvent, Clemente Paoli arrive au secours de son frère et oblige les assaillants à se retirer. Mariu Emanuellu Matra est tué au lieu dit Pasquale et serait, selon certains, enterré sous un arbre gravé d’une croix.

Item Relations

This item has no relations.