Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Casamaccioli

Titre

Casamaccioli

Alternative Title


Liste des édifices étudiés
 :

Sujet

Haute-Corse, 2B, patrimoine, inventaire, bâti, aire à battre, séchoir, remise, bergerie, chapelle, dolmen, église, fontaine, four, lavoir, maison, monuments aux morts, moulin, tombeau

Description

Cette commune du Niolu limité au nord-est par Calacuccia et à l'ouest par Albertacce, au sud par Corte. Seul village situé sur la rive droite du Golo et à l'ombre.  Il offre l'une des plus belles vues sur la chaîne du Cintu. Sa superficie est de 3617 hectares et son altitude s'élève à envions 860 m. Le point culminant est Punta Artica, 2327 m. La commune est bordée, par le Tavignano et possède une partie de la forêt de Valduniellu. La châtaigneraie est importante tout autour du village. La plupart des Bergeries sont situées sur le plateau du Campotile. Il existe un patrimoine ethnologique qui reflète la société agro-pastorale de cette région.

Créateur

Benedetti Laura ; Hornung-Flori Antoine

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Haute-Corse, 2B, Canton de Niolu-Omessa

Temporal Coverage

Cette localité est marquée, d'après des recherches archéologiques, par la présence de sites pouvant dater du néolithique. L'occupation semble avoir été ininterrompue de cette période à nos jours ; cette commune comme les autres du Niolu a été dévastée suite à la prise de position des Niolins pour la seigneurie Leca, lors d'une révolte contre l'autorité génoise au début du 16e siècle et qui durera jusqu'à la fin de ce siècle. La répression fut sans précédent. A l'origine, le village de Casamaccioli se situait à l'emplacement de l'ancien cimetière, lieu-dit où se trouvait également la chapelle dédiée à Saint Antoine. C'était le premier lieu où a été conservée la statue de la Santa du Niolu. Plus tard, le village s'est délocalisé vers son emplacement actuel, où l'église a elle-même été rebâtie sur un ancien lieu de culte celtique ; Pus tard encore 2 quartiers se sont dessinés. Le quartier, le plus ancien, est Lapitrelle. Les premières maisons sembleraient se situer au lieu-dit Arriacce. Le quartier d'Alate est plus récent. L'activité agro-pastorale étant la plus importante, il en découle tout un patrimoine. L'essentiel des bergers de Casmaccioli se réunissaient dans les différentes estives situées sur le plateau du Campotile. A cette activité pastorale coexistait celle de l'agriculture avec la vigne, le seigle, la châtaigne. Et une autre activité proprement féminine, le tissage du lin et de la laine. Au niveau démographique, en 1589, le village compte 130 habitants ; 412 vers 1761 et 317 vers 1787. A partir de là, la population ne cesse d'augmenter jusqu'en 1911 qui comprend 690 habitants. Les années de guerre ainsi que l'exode rural ont engendré une chute de l'évolution jusqu’aux années 90 avec 90 habitants.

Item Relations

This item has no relations.