Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

église paroissiale Saint-Laurent

Titre

église paroissiale Saint-Laurent

Description

Edifice de plan en croix latine, à chevet plat, formé d'une nef à 1 vaisseau, éclairée par quatre hautes baies. Quatre chapelles latérales, pavées avec des dalles en pierre locale d'origine. Le cœur présente un maître-autel en maçonnerie, surmonté d'un tabernacle, surmonté d'un ostensoir en argent. Une chapelle dédiée à Saint Pierre avec autel en maçonnerie, contenant dans une niche, une statue de Saint Pierre en carton pierre. Une chapelle dédiée à Notre Dame des Grâces, avec un autel en maçonnerie, surmonté d'une niche contenant une statue en carton pierre également. A côté de cet autel, se trouve une chair à prêcher en maçonnerie, reposant sur une colonne d'ordre dorique, en maçonnerie. Cette chaire, daterait de la construction de l'église. Une chapelle dédiée à Saint Pancrace avec autel en maçonnerie, surmonté d'une statue en carton pierre et une dernière dédiée à Saint Antoine. Dans la nef, se trouve un baptistère en maçonnerie rond, reposant sur une colonne. Celui-ci présente un décor plus épuré que celui présent sur les croquis de 1867, il est surmonté d'un agneau Pasqual, et possède une porte en bois. Le cœur présente une barrière de chancel en fer forgé. On trouve également dans la nef, deux plaques commémoratives en marbre pour les victimes de la Première et de la Seconde Guerre Mondiale. Un tableau de Saint Laurent (1,25 m x 1,60 m) est aujourd'hui en cours de restauration. La sacristie contient une chape cérémonielle particulièrement ouvragée. Celle-ci est brodée de fils d'or, présentant un décor de brocard et de végétation. Le haut de la chape est agrémenté de frange en fils d'or descendant jusque dans le milieu du dos. Trois lettres sont brodées dans le dos : IHS. La chape est fermée par une agrafe ouvragée en métal doré à l'or fin. L'élévation antérieure à 3 travées alignées, animée de pilastres à chapiteaux doriques, supportant un entablement mouluré, surmonté d'un couronnement semi-circulaire. La façade possède une modénature complexe, se développant sur 2 niveaux, séparés par des corniches moulurées d'ordre dorique. Le 1er niveau possédant quatre pilastres d'ordre dorique qui encadrent la porte d'entrée, avec enduit imitant un bossage en pierres de taille. Sur le second niveau, la baie éclairant l'intérieur de l'église est encadrée par deux pilastres d'ordre dorique et de deux niches à dévotion (vides). Le dernier niveau est un fronton semi-circulaire accolé de deux autres demi-cercles encadrant une niche à dévotion, le tout surmonté d'une croix en fer forgé. Mur-clocher de plan centré se développant sur 2 niveaux ; une base talutée séparant le second niveau présentant une grande niche à dévotion encadrée de deux pilastres d'ordre dorique avec enduit imitant le bossage en pierres de taille. Séparé du second niveau par une corniche moulurée. Ce second et dernier niveau abrite la chambre des cloches et est surmonté d'une corniche moulurée supportant une croix en fer forgé. Le perron de l'église présente une statue de la Vierge en pierre, une figure de Piéta en granit, portant une inscription "A LA MEMOIRE DE MES FILS QUE LES GUERRES M'ONT ARRACHES" ainsi qu'une inscription en corse "U TEMPU STA PETRA FRUSTERA LA NOSTRA MEMORIA MAI". La statue porte la signature de l'artiste BONARDI ainsi que la marque de l'année 1988.

Créateur

Fresi Laura ; Mosso Jérôme

Date

17e siècle ; 18e siècle; 19e siècle ; 20e siècle

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, 2B, Vezzani, Pietroso, Vigniaccia
42°9'25.913, 9°16'16.241

Temporal Coverage

Cet édifice figure sur le plan Terrier dressé en 1782. Il pourrait dater du début du 17e siècle, Des sources nous montrent qu'au 16e siècle, la seule église du village est la chapelle Saint Laurent, le rapport d'une tournée pastorale de Monseigneur Agostini Giustiniani explique que l'église de Pietroso est distante des habitants, de style roman, mais surtout qu'elle semble trop exigüe pour une population en constante augmentation. Ainsi, on essaya de remédier à ce problème en perçant sur le côté de l'église une chapelle latérale. Ces travaux commencés à la fin du 16e ou au début du 17e, n'ont jamais été achevés, car jusqu'à une époque récente, la chapelle saint Laurent portait encore les traces de cette ouverture, mais celle-ci a été murée, lors des travaux de restauration par les Monuments Historiques. Cet arrêt des travaux peut s'expliquer par la construction d'une nouvelle église, plus proche des villageois, dans la première moitié du 17e. C'est ainsi que nous pouvons avancer la datation du début du 17e pour la nouvelle église de Pietroso. L'église de Pietroso appartient au Diocèse d'Aleria, et à l'ancienne piève de Castello. Malgré le manque de documentation, mais en se référant à certains actes épiscopaux, et aux dires des chroniqueurs de l'époque, l'église est achevée dans le courant du 17e siècle. Selon le fond civil Governatore, une mention est faite en 1700, par le marbrier Giovani Focigna, réclamant le paiement de 28 lires pour les fonds baptismaux de l'église de Pietroso. Un supplément des fonds de l'intendant daté de 1770-1789, mentionnant la construction et la réparation d'église paroissiale et presbytère (correspondance, instructions, plans) pour la province de Corte, l'église de Pietroso y est mentionnée. Un état des églises et des presbytères de l'arrondissement de Corte en 1825, mentionne l'église de Pietroso comme étant en assez bon état, ainsi que le presbytère. En 1831, un état des communes dont les églises et les presbytères sont en construction ou exigent des réparations, mentionnent l'église de Pietroso comme église succursale érigée sous le titre de Saint Laurent, et précise que le presbytère menace ruine, que le toit de l'église est en mauvais état et la muraille de la sacristie menace de s'écrouler. Les renseignements statistiques sur les églises et presbytères de 1845, précisent que l'église succursale est assez bien entretenue, qu'elle est suffisante pour la population, qu'elle ne présente pas d'intérêt artistique mais que la toiture nécessite des réparations (pour une dépense de 400 Francs). Le même renseignement statistique en 1846, fait état des mêmes remarques, et précisent la nécessité pour l'église d'acquérir un dais, un soleil, un calice, et une chape. La plus grande période de modifications de cette église se produit au 19e siècle, notamment grâce à une rentrée d'argent due à la vente de terrains communaux sur la Plaine, les archives départementales nous donnent de nombreuses indications sur ce point, on va y réaliser des restaurations comme mentionnées ci-dessus, en ce qui concerne la toiture par exemple. En 1867, un dossier complet pour la construction d'une sacristie, d'un clocher, et d'un baptistère est monté. Les archives Départementales conservent les plans de ces constructions. Il est également mentionné en 1867, la réparation du frontispice de l'église. Ces projets n'ont pas été menés à bien sûrement par manque de fonds, seul le baptistère encore présent dans l'église a été réalisé, ainsi que la sacristie. Le projet comptait notamment l'élévation du clocher, aujourd'hui il reste seulement les fondations de celui-ci prévu près du cœur, qui servit longtemps de débarras, jusqu'à la dernière guerre, les jarres contenant l'huile de l'église y était entreposé. Les projets abandonnés sont, le maître-autel de facture baroque que l'on peut voir aujourd'hui, mais très largement épuré. Le projet portait également sur la réfection barrière de chancel. Le 20e siècle ne présente aucunes modifications importantes pour l'église, on se bornera à l'entretien du bâtiment, le seul fait notable est le crépissage extérieur de l'église dans les années 1920-1930. Les dernières modifications de l’église sont le blanchiment de l'intérieur et la réfection des portes.

Provenance

propriété publique

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking