Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Tavera

Titre

Tavera

Alternative Title


Liste des édifices étudiés :

Sujet

Corse-du-Sud, 2A, patrimoine, bâti, inventaire, aire à battre, séchoir, maison, chapelle, cimetière, clocher, église, fontaine, fot, four, gare, mairie, école, moulin, viaduc, tunnel, tombeau

Description

La commune de Tavera se trouve en Corse-du-Sud, canton du Celavo-Mezzana. Elle fait partie de la Communauté des Communes de la Haute Vallée de la Gravona. Sa superficie est de 3200 ha. Les communes limitrophes sont Ucciani, Bastelica, Bocognano, Pastricciola, Azzana. Le village se situe entre 500 et 700 mètres d'altitude. Il se compose des hameaux de A Parte, Casaracca, Casavecchja, I Strambelacci, U Corsu, U Poghju. Les hameaux de Vignale et de Linare sont ruinés. Le point culminant de la commune est A piana di Puzzolu à 1957 mètres d’altitude. Le village est dominé par A Punta d'Isa (1610m) et A Punta à i Novi (1453m). L'eau y est abondante, on y trouve une centaine de sources. Le village est entouré de châtaigniers et de chênes verts, on y trouve peu d'oliviers sauf à Vignale, situé à l'adret. Les surfaces agricoles se trouvent principalement au lieu-dit U Pianu : on y cultivait du blé, de l'orge et on y faisait du foin.

"Dossier collectif Maisons" :

346 bâti INSEE ; 37 repérées ; 13 étudiées

8% des maisons repérées datent du 16e siècle ; 31% des maisons repérées datent du 17e siècle ; 28% des maisons repérées datent du 18e siècle ; 25% des maisons repérées datent du 19e siècle ; 8% des maisons repérées datent du 20e siècle

Les maisons sont traditionnellement en granite avec des toits couverts de tuiles creuses mécaniques.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : granite ; ciment ;  maçonnerie ; enduit ; moellon ; chaux

Matériaux de la couverture : tuile creuse mécanique ; tuile creuse ; tuile plate mécanique ; bardeau ; tôle

Créateur

Luciani Chjara ; Stefanaggi Xavier

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Corse-du-Sud, 2A, Canton de Celavo-Mezzana

Temporal Coverage

Le territoire de la commune actuelle de Tavera est occupé depuis la préhistoire comme en témoigne la statue menhir que l'on peut trouver à proximité du site d'I Casteddi et datée de l'âge du bronze. Il n'y a aucune trace visible d'occupation romaine. Cependant, certains toponymes (A Rumanaccia, U Campu d'Unicu...) peuvent laisser penser à une petite implantation. Après la chute de l'empire romain, de nombreuses invasions se produisirent. Sur le site préhistorique d'I Casteddi, une fortification, dont les traces sont encore très visibles, fut alors érigée. L'époque médiévale reste assez floue. Cependant, de nombreux habitats existaient comme au lieu-dit Tavera Vecchja ou les restes de l'église Santa-Maria furent datés du VIe ou du VIIe siècle par Geneviève Moracchini-Mazel. Cinq "hameaux" auraient composés cet habitat : Tavera, U Canapale, Santa Maria, A Merula, Santi Sari. Deux d'entre eux existaient encore en 1537. En 1587, lors de la visite de Mgr Mascardi, l'église est "encore utilisée lors des fêtes mais il ne reste plus que quatre familles". Au début de l'époque moderne, les habitants de Tavera Vecchja se rapprochent du fond de la vallée et de ses surfaces cultivables. Tavera et son église Santa-Maria, construite vers 1590, deviennent le siège de la piévanie du Celavu en remplacement de l'église St Jean-Baptiste de Vero, ruinée. Des notables influents habitent au Poggio. C'est là ils feront construire leur maison, A Casa Alta, en 1622. La culture du châtaigner se développe et l'exploitation de la plaine de Mezzavia, grâce à la Coltivazione, permet une amélioration des conditions de vie. Après la Révolution de 1789 et la création des cantons, Tavera perd de son importance au profit de Bocognano. En 1851, la plaine de Mezzavia est séparée de la commune pour être rattachée à Ajaccio. Une autre partie servira à créer la commune de Bastelicaccia. Des châtaigniers sont de nouveau plantés à cette époque. Dans les années 1880, l'arrivée du chemin de fer sera bénéfique pour la commune. Le hameau de Corso est crée et les habitants de Tavera peuvent descendre vendre leur production à Ajaccio. Avec 52 habitants "Morts pour la France" lors de la Grande Guerre, Tavera est l'un des villages du canton le plus touché.

Item Relations

This item has no relations.