Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Peri

Titre

Peri

Alternative Title

Peri

Liste des édifices étudiés :

Sujet

Corse-du-Sud, 2A, patrimoine, bâti, inventaire, presbytère, chapelle, cimetière, maison, clocher, église, four, fontaine, gendarmerie, lavoir, notable, bar, moulin, pont, pressoir, séchoir, tombe, remise

Description

La commune de Peri se situe dans le canton du Celavo Mezzana. On peut séparer le village, avec les hameaux d'Olmo et de Salasca situés à flanc de montagne à une altitude de 400 mètres environ et la plaine, fortement urbanisée, dont l'altitude moyenne est de 200 mètres.

"Dossier collectif Maisons" :

2% des maisons repérées datent du 16e siècle ; 11% des maisons repérées datent du 17e siècle ; 25% des maisons repérées datent du 18e siècle ; 33% des maisons repérées datent du 19e siècle ; 29 % des maisons repérées datent du 20e siècle.

Les maisons sont traditionnellement en granite avec des toits couverts de tuiles creuses.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : granite ; ciment ; brique ; béton ; chaux ; maçonnerie ; moellons ; enduit

Matériaux de la couverture : tuile creuse mécanique ; tuile plate mécanique

Créateur

Luciani Chjara ; Stefanaggi Xavier

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Corse-du-Sud, 2A, Canton de Celavo-Mezzana

Temporal Coverage

On trouve des traces d'occupation préhistorique sur la commune de Peri, notamment au lieu dit Rocca Vecchja qui fût plusieurs fois occupé dans l'histoire. Le village primitif de Peri se serait trouvé au lieu dit Quarcetta, non loin de la chapelle ruinée de Santa Barbara (des arases de cabanes sont encore visibles par endroit). Après la chute de l'Empire Romain, plus précisément aux alentours du VIe siècle, les habitants de cet endroit, proche de la plaine et de la Gravona étaient trop exposés aux invasions de toutes sortes. Ils décidèrent de se réfugier plus haut en réoccupant le site préhistorique de Rocca Vecchja. Les ruines de l'église San Larenti Vecchju visibles au dessus du cimetière datent du Xe siècle et pourrait être une tentative de réappropriation de la vallée. Cette église est décrite en 1587 par Mgr Nicolao Mascardi, visiteur apostolique. Elle fût abandonnée peu après et une nouvelle église fût construite. A l'époque moderne, le village c'est quelque peu développé avec la plaine (la chapelle St Antoine du Cavone date de 1600 environ), l'amélioration des routes et la construction d'un pont franchissant la Gravona. Au XIXe siècle, avec sa plaine, Peri est devenu l'un des " greniers à blé" d'Ajaccio. L'église actuelle date de 1900, elle est construite avec les pierres de la seconde église St Laurent datant de 1600 environ et dont il ne reste aucune trace visible. Avec de nombreux morts entre 1914 et 1918, l’exode rural et le départ des habitants vers le continent ou les colonies, la population de Peri a fortement baissée lors de la première moitié du XXe siècle. Depuis les années 1980, avec la forte urbanisation de la plaine, la situation c'est inversée et la commune compte aujourd’hui 1800 habitants..

Geolocation

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking