Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Carbuccia

Titre

Carbuccia

Sujet

Corse-du-Sud, 2A, patrimoine, bâti, inventaire, aire à battre, aghja, presbytère, chapelle, maison, église, fontaine, four, gare, lavoir, mairie, école, notable, moulin, pont pressoir, remise

Description

Carbuccia est une commune de la Corse du Sud, canton de Celavo-Mezzana, elle fait partie de la Communauté de Communes de la Haute Vallée de la Gravona. Son altitude moyenne est de 500 mètres. Son point culminant est A Punta Cachjoni à 1280 mètres. Les communes limitrophes sont Ucciani, Tolla, Peri, Tavaco et Vero. Le village se situe à flanc de colline et l'eau y est abondante. Le village est entouré de châtaigniers et de chênes verts, il possède également une importante subéraie dans ses parties les plus basses. L'oliveraie était autrefois importante. Il y a peu de surfaces cultivables, les plus importantes sont de qualité médiocre et se trouvent au bord de la Gravona, principal cours d'eau de la commune.

"Dossier collectif Maisons" :

229 bâti INSEE ; 11 repérées ; 2 repérées

7% des maisons repérées datent du 17e siècle ; 62% des maisons repérées datent du 18e siècle ; 31% des maisons repérées datent du 19e siècle.

Les maisons sont traditionnellement en granite, certaines sont en maçonnerie. Les toits sont à longs pans couverts de tuiles creuses mécaniques ou de tuiles plates mécaniques.

Matériaux du gros-oeuvre et mises en oeuvre : granite ; enduit ; enduit partiel ; moellon

Matériaux de la couverture : tuile creuse mécanique

Créateur

Luciani Chjara ; Stefanaggi Xavier

Droits

(c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse

Spatial Coverage

Corse, Corse-du-Sud, 2A, Canton de Celavo-Mezzana

Temporal Coverage

Carbuccia et ses environs sont occupés depuis la préhistoire, en témoignent les sites de Capu Retu et d’A Petra à u Santu. Après la conquête romaine en 259 av. JC, les habitants du site fortifié de Capu Retu fondent un village au lieu dit U Marchesu, (Capu Retu servira encore au Moyen Age de refuge lors des différentes invasions) ce site sera occupé durant toute la période romaine et une partie du haut moyen-âge. C’est la que s’élevait la première église de la communauté sous le vocable de San Sulvestru et datée du VIIème siècle. Selon la tradition, le village aurait été abandonné après un incendie. Son chef, Paulu s’installa près d’une source et créa U Pullacciu et une église dédiée à St Jacques (11e siècle). A partir de la fin de l’époque médiévale, le village se développa au dessus de ce "village primitif" avec les hameaux de Costa et de Cardettu . Mgr Nicolao Mascardi, visiteur apostolique du pape Sixte Quint décrit l’église de St Jacques : "…cette église est en pierres, elle a un toit en charpente couvert de tuiles en bois, l’abside peinte abrite un petit autel de bois…il y a deux portes mais pas de fenêtre… la cloche est pendue à une branche d’arbre". En 1653, cet édifice certainement délabré, fut détruit et reconstruit en partie avec les pierres de l’église primitive. Elle devait être deux fois plus grande que l’ancien oratoire. Le linteau porte la date du 27 AGOSTO 1653. A l’époque moderne, Carbuccia se développe quelque peu notamment avec les cultures du châtaigner et des oliviers. Mais c’est au 19e siècle, avec l’amélioration du réseau routier, la construction du pont surplombant la Gravona et le chemin de fer que le développement est le plus important. La veille église St Jacques, en mauvais état et trop petite pour la population est remplacée en 1884 par l’église actuelle sous le même vocable. Dans le même temps, une maison commune comprenant mairie et écoles est construite.

Item Relations

This item has no relations.

Social Bookmarking