Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Présentation succincte du fonds Chiatra : contexte et état des lieux

 

Le projet d'acquisition numérique du fonds Chiatra (1880-1920) s’établit conformément aux orientations de politique documentaire dans lesquelles s’inscrit la Médiathèque culturelle de la Corse et des Corses, organisée autour de thématiques et de disciplines ayant trait à l’histoire, au patrimoine, à la langue ainsi qu’à la culture insulaires, et inscrites dans la continuité du thème « identités, cultures : les processus de patrimonialisation » de l’UMR 6240 LISA.

Ce projet s’est concrétisé après une visite préalable organisée en compagnie du Maire et de son premier adjoint en date du 6 juillet 2017. Il présente un intérêt principalement privé, scientifique et culturel en raison de l’environnement documentaire inédit qu’il propose. Mais il offre aussi un état de conservation plus que satisfaisant pour une collections de deux-cents plaques photographiques. Ces plaques datent pour les plus anciennes de 1891, et sont réalisées grâce à l’un de ses tous premiers procédés, le négatif sur plaque de verre au gélatino-bromure d’argent démocratisé par les établissements Lumière & Jougla.

La Municipalité de Chiatra est propriétaire de ce fonds comprenant deux-cents plaques photographiques au bromure d’argent, dont les inventeurs sont MM. Roch Lastrajoli, Jean-Noël Massoni ain si que Mme Marie-France Lastrajoli-Seghieri. Ces dernières immortalisent des scènes majeures de la vie agro-pastorale entre la fin du XIXème siècle - les tous premiers clichés datent de 1891 - et la première moitié du XXème siècle.

Outre les portraits de familles aux origines sociales diverses, qui témoignent des usages vestimentaires de l’époque, on distingue clairement les centres d’intérêt autour desquels sont réalisées des séries complètes de clichés : le site du village et ses montagnes attenantes, les lieux remarquables du patrimoine qui ont rythmé la vie quotidienne villageoise aux siècles passés (lieux-dits, tours, maisons, fontaines, moulins, lavoir, chapelle, place du village), les progrès marquants liés à l’avènement de l’ère moderne (électricité, premières voitures, train régional), les grands conflits humains (soldats en costume de guerre ou d’apparat, compagnies, campements), l’éventail alors vivace des savoir-faire traditionnels liés à l’exploitation des ressources agrestes, cynégétiques ou halieutiques (pêcheurs, chasseurs, cueilleurs de châtaignes, vendangeurs, charbonniers, bergers, menuisiers, rémouleurs, agriculteurs, travailleurs journaliers), les familles nombreuses ou les figures marquantes de l’environnement social (habitants de la localité, instituteurs, facteurs, accordéoniste, muletiers, vendeurs ambulants, femmes en diverses tenues d’époques, bandits). L’ensemble de ces plaques de verres au bromure d'argent à la richesse remarquable est pour l’heure inédit, et jamais numériquement reproduit par ailleurs.

La variété des scènes représentées est aussi très notable pour ce fonds d’intérêt privé. Il atteste de goûts du photographe pour des instants de vie villageoise publique ou intime qui faisaient battre le cœur des villages corses du siècle dernier. Faites de témoignages de vie particulièrement marquants, et même très diversifiés, collectés avec la volonté, il semble, par-delà la passion du photographe à une époque où ce procédé restait encore très coûteux et assez peu accessible du grand public, de fournir le témoignage d’une société vivante, aux racines agro-pastorales.

La totalité de ce fonds a été numérisée et elle est désormais consultable. Voici les grandes thématiques qu'il propose :