Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

La présentation géographique de la Corse

L’établissement de comparaisons avec d’autres régions françaises

A partir du début du XXe siècle, au sein des descriptions générales de la Corse,  des comparaisons peuvent être effectuées avec d’autres régions françaises. L’objectif est de l’insérer dans les paysages de la France.  La côte orientale de la Corse, par son aspect, plat, sablonneux et marécageux est comparée à celle du Languedoc. La côte occidentale, rocheuse, découpée avec des falaises et des golfes est rapprochée de la Provence.

« A l’Orient et à l’Occident, les côtes offrent un aspect  tout différent : ici, les golfes profonds, les hautes falaises, les bons ports (Saint Florent, Calvi, Ajaccio) bref la reproduction en pleine mer du littoral provençal ; là, les marécages, la reproduction du littoral languedocien (Dodu, p 72, 1904)

La côte orientale de la Corse est plate et sablonneuse, comme celle du Languedoc ; la côte occidentale est rocheuse et échancrée, comme celle de la Provence. (Fallex, p. 220, 1907)

La Corse est une Provence à l’W, un Bas-Languedoc à l’E (Allain, Hauser, p. 229, 1912)

La côte de la Corse présente, à l’Est, le type languedocien, aux côtes basses et plates, le long de la plaine marécageuse d’Alesia (sic) ; on y trouve un seul abri : le port de Bastia. A l’Ouest, au contraire, domine le type provençal, découpé, riche en abris ; les principaux sont les golfes de Saint Florent, de Calvi, d’Ajaccio et le port de Bonifacio. (Gallouedec, p 27, 1918)

La Corse présente à l’ouest une côte ressemblant à la côte de Provence avec ses montagnes granitiques qui se terminent par des falaises échancrées de calanques et de golfes majestueux  (golfe de Porto, golfe d’Ajaccio). A l’est les aspects de la côte bordant une plaine sont languedociens avec des étangs prisonniers derrière un long cordon littoral. (Debesse, p. 57, 1964)

Seule, la Bretagne fait l’objet d’une autre comparaison pour l’aspect découpé de ses côtes.

A l’occident, le rivage est profondément échancré, semblable à celui de la Bretagne (Mane, p. 35, 1905)

 

La présentation géographique de la Corse > La géographie historique ou l’union de la Corse à la France