Recherche utilisant ce type de requête :



Recherche seulement sur ces types d'enregistrements :

Contenu
Collection
exposition
Page de l'exposition
Simple Page

Recherche avancée (contenus seulement)

Bartulumeu Dolovici : préserver l'âme d'un peuple

 

  1. Eléments de présentation bio-bibliographiques
  2. Eléments de présentation du fonds numérique
  3. Liste des œuvres écrites numérisées du fonds Bartulumeu Dolovici

 

****

 

NB. Pour consulter la vidéo de la première commémoration de la bataille de Ponte Novu du 11 mai 1969, cliquez ici (document inédit, fonds Ange-François Flori)

 

1)      Eléments de présentation biographique

Bartulumeu Dolovici naît à Calvi le 27 octobre 1915. Retraité de l’Administration Générale d’Outre-Mer, il meurt en 2009 à l’âge de 93 ans.

Poète Corse, conteur, il participe activement au mouvement de pensée des années du Riacquistu en laissant derrière lui une importante œuvre en langue corse de plus de 1000 compositions en poésie et en prose [1] ainsi que six pièces de théâtre, écrites en langue corse aussi, et appartenant au genre dramatique. Ces dernières œuvres, dont une a même été mise en scène - Ponte Novu, 9 maghju di u 1769 - en mémoire à la bataille sanglante qui s’y déroula, lancent un écho solennel aux sources mêmes de la tragédie antique. Elles transmettent un héritage de coutumes, de croyances et de traditions propres aux époques passées, où se fondèrent les invariants de la société corse.

L’œuvre poétique de Bartulumeu Dolovici est primée et reconnue dans le domaine littéraire. Il reçoit en 1974, le prix Pierre Bonardi pour son roman en langue corse publié en 1973, Veghja cù i morti, ainsi que le prix Rime Corse par la fondation Michel Ange pour son recueil poétique A son’ di cornu mille versi. Bartulumeu Dolivici est inscrit comme auteur à la SDRM (Société pour l'administration du Droit de Reproduction Mécanique des auteurs), il a composé des morceaux restés dans le patrimoine musical corse pour des groupes musicaux et des chanteurs, comme Canta u populu corsu, Antoine Ciosi, Richard Girolami, I Muvrini, Jean-Paul Poletti ou encore Jacky Micaelli.

Reconnu pour son militanstisme en faveur de la langue et de la culture corses, il est à l’origine de la création de l’Associu Ricordu di Ponte Novu, dont la première commémoration a lieu le 11 mai 1969 en présence de plusieurs centaines d’insulaires. Hormis les coupures de presse régionale de l’époque qui témoignent d’une large ferveur populaire autour de cette manifestation, une vidéo inédite de l’événement - la seule - est proposée au sein du fonds Ange-François Flori de la Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses (M3C). On y voit prendre parole tour à tour, quelques-uns des principaux acteurs socio-culturels de notre île dans les années 60 devant une messe célébrée par Mgr Giudicelli et l’abbé Giuliani : Yvia-Croce, Peppu Flori, Ghjanettu Notini, M. Mordiconi président du club Pascal Paoli, le professeur Jean Luciani, le poète Antoine Flori.

Bartulumeu Dolovici a fait partie de la génération de Corses contraints de s’exiler afin de mener carrière en Outre-Mer, sans jamais pouvoir se démettre du regret douloureux de laisser son île derrière lui, et avec une constante volonté de lui rendre hommage. Des textes comme A me Patria, A Corsica Antica, À tutti quelli chì luttanu per a patria y font référence. Nombreux de ses morceaux poétiques laissent échoir un sentiment d’arrachement à sa terre, difficilement vécu, mais qu’il fait ressentir avec une noblesse tragique et si profondément sincère, qu’elle laisse sous un charme certain.

Bartulumeu Dolovici aime à conterautant qu’il compose des poésies, comme c’est le cas dans Fucone d’inguernu et Veghja cù i morti.  Dans ce dernier recueil qu’il fait publier en 1973 [2], il raconte avec simplicité et dénuement les chroniques d’une Corse disparue. Lors d’une veille en Castagniccia qui se passe dans la pieve d’Orezza, à l’image de ces veilles ancestrales que faisait vivre la Corse d’antan, il nous parle de l’âme d’un pays et d’un peuple, de la nécessité de les défendre, de les préserver. Il en restitue les vérités oubliées à travers un dialogue teinté d’ardeur et de passion entre des ancêtres morts, mais comme le dit l’auteur dans sa note préfacielle « senza colpi di fucile, ne sangue, ne vindetta ». Il y évoque une île exsangue, aux villages dépeuplés, soumise au travers du progrès et à la disparition des mœurs antiques.

De Bartulumeu Dolovici, on peut retenir en quelques mots le militant culturel sincère et pétri d’une passion pour son île, le défenseur des traditions séculaires, le gardien du souvenir de Ponte Novu, animé par une volonté incessante de préserver l’âme d’un peuple.

 

[1] cf. infra parmi les « éléments de présentation du fonds numérique », les chiffres précis.
[2] Bastia, imprimerie bastiaise, 1973, in-8° carré, 82 p.
 
 
 

2) Eléments de présentation du fonds numérique

Chiffres globaux pour le fonds Bartulumeu Dolovici

7999 DOCUMENTI/7999 ENTREES dont

-       Currispundanze/correspondance épistolaire : 343 entrées

-       Cartugliole/Cartes postales :  48 entrées

-       Libri, ghjurnali, riviste/Livres, journaux, revues : 2535 entrées

-       Creazione (teatru, prosa è puesia) / Créations littéraires et théâtrales : 4288 entrées

-       Rittrati, disegni/Photos, dessins : 240 entrées

-       Cartulari persunali/Papiers personnels : 386 entrées

 

 

3)      Liste des œuvres écrites numérisées du fonds Bartulumeu Dolovici

Drami è tragedie/ Compositions théâtrales (6 en tout)

Ponte Novu, Esiliu di Paoli, Ricordu, drame en trois actes

Circinellu, drame, pièce en langue corse en deux actes

La Mort de Socrate, drame, pièce en langue corse en un acte

Ponte Novu, 9 di maghju di u 1769, récit en langue corse

U vechju è u zitellu, récit en langue corse

À Chì stanta, à chì scurnochia, cumediola, saynete en langue corse, en un acte.

 

 

Puesia è prosa/Poésie et prose (1006 entrées) 

 

A Bella maltratatta

A casa di u pastore

A chi pensi

A chjar di luna

A ciriola rossa 

A corsica vincera

A croce ponte di ponte novu versini 1925

A cuntessa di i fiori

A fantesia di l ora

A fiera prigiunera

A fiumara di a purificazione 

A ghjuvanni casale gran maestru di cucina

A grippa

A l amatori di ribolla 

A l amicu antone baghi

A la recherche du temps qui fuit 

A me anima 

A me strada verdi te

A me vita

A morte e cumpagna di a vita 

A pace francese

A porta d ampugnani

A stalla

A u riccone

A vecchia e l urfanella

A vecchja gattammone

A vita in paese

A voce di u ponte

Acque d aprile 

Acque marzulina

Aghju dinu vistu un altra cosa

Algaghjola 

Allizzione 

Amici un cristellu scarsu 

Amori sicreti

Annu unu 

Annu vecchiu 

Apri a to porta a u pueta

Aragon

Arrittu patriottu corsu

Ascolta canta natale 

Aspriccianu 

Au nom de l amour

Au pays du printemps corse

Auguri 86

Automne passion

Auturnu auturnu 

Bambinellu 

Bandiera arrubata

Bapteme in ponte novu

Basgiu 

Basgiu di neve

Batticore

Blanche paul verlaine

Bon annu a la tristiezza

Briachezza 

Briccone 

Bruits de bottes 

Bughiura 

C e vulsutu per ghjunghje 

C est la nuit

Campane corse

Cantate campane corse 

Cantavi strade 

Carta pustale

Casa colla fiume 

Castagnera 

Celi d auturnu

Cessa di core

Chi senti animea mea 

Chjar di luna 

Ciocciu di farraghju 

Ciocciu di sittembre

Collare di san petrone 

Contre l oubli 

Core a di 

Corsu cursacciu

Corsu ripublicanu

Cosa e a puesia 

Creatori 

Cristiane e niculau 

Cristu senza ritornu 

Cristu un fara mai ritornu 

Cul occhj di u core 

Cum un sirinatu

Cummuzione in marana 

Cun l ombre di a notte a l ombra di a notte

Cun piacere

Cundannatu a morte

Cuntrasti in san petrone 

Cursichella u patrimoniu 

Da l acelli di u celu 

Da l alti di u valduniellu 

Da l onde di cuntinente

Da u mare

Da u me vecchju bancu

Dea di locu 

Dentr a lu me core 

Di fa male di fa more

Di ghjnnaghiu un passerottu 

Ding ding dong 

Distinu 

Dumane fare ritornu

Dumane sara natale 

Dumenica a u marcatu

Duve si anima mea

Duve vai cusi

Ecu stagione

Elena poetesse a 13 ans

Elezzione 1965

En cette ile matteu luciani

En ecoutant chanter mon feu de bois

Eri oghje u farrale 

Etoile du berger 

Farete u vostru nidu 

Fiat vulunta tua 

Fin di vita

Finale

Fine 

Fiore di cristallu 

Flamme de l inspiration brassens ferveur

Fochi d infernu

Focu di natale 

Focu e parlamenti

Fratellanza

Fronde d ottobre

Gioie

Gioie scarse 

Giuventu novu 

Giuventu 

Grazie 

I cumpagni di l avvene canta populu corsu

I lagni di stagione

I morti 

I pinnuti

I santi i morti 1978 

I venti sucialisti

Il est toujours fecond 

Il y en a qui parlent 

Ile de corse aussi andre versini 

In castagniccia apostuli novi

In fiera

In memoria a carlo felice mazzola

Innu a l auturnu 

Intelligenza

Internu di carlu graziani chjesa campile 

Introitu a prisentazione saggesi sumente

Introitu per l accusazione 

Je veux vous cracher mon degout

Joachim du bellay 

Joli ce saut sur zodiaque piezzoli 

L accellacci neri

L aliva chiamata amicizia

L anima tale la fasca

L annu fattu

L arburu chi ghjace

L inconnue du boulevard

L indifference chateaubriand

L omu si cunfessa

L omu si spiega

La marche

La memoire 

La poesie est 

La vengeance du prefet bonnet

La violence

Lagate l acqua corre

Lagni di i sumeri

Lamentu 

Lamentu di u castagnu ultimu natale

Le chant des partisans 

Le fait du prince 

Legitime defense 

Les vampires du tour de france 

Liberazione occupazione

Lingua corsa 

Lingua cultura e usanze corse 

Listinu da pranzu

Lumera d amore 

Lumera spenta 

Maghju 1981 quandu notte puru si schiarisce

Maghju di sessantanove 

Malfarratu

Mamme corse

Mare pruvisoriu 

Mariaruvina

Mere de jesus christ marais paris

Mez a tutti mez a tanti 

Mezanotte

Mezanotte introitu natale 97 

Mezanotte musica orsini

Mezanotte una vittura nera 

Micigliu

Minutu grossu

Miseria

Mocci in stacca matteu luciani

More a dicessett anni

Morte di l anfante

Musa 

Musa di sittembre

Muvra 

Muvrone i corbi

Nascita di pariggi 

Natale 97 

Natale ricordu 

Natali di spiranza

Ne so finite culomba 

Necessite

Nettu pullaghju 

Neve di veranu 

Notte stelle 

Nu lu core di l alta croce 

Nubiltai in marana 

Nutazione 

O celu ti do l ortu

O chiesa 

O chjesa stati zitta

O cumma

O pace di a muntagna 

Occhju veghje natale 

Offerta

Omaggiu a danielle casanova 

Omaggiu a ghjannettu notini

Omaggiu yvia croce 

Ombra di l onda 

Ombra divina 

Omi d oghje

Omi fatti

Omu senza visu 

Onda ferita 

Onori

Oppressione silenziu e puesia

Ore d inguernu

Osteria nustrale 

Pace e salute piezzoli

Paese

Parla a candella di l acqua

Parla circinellu petru leca guagnu

Parlaraghju

Paroles aque d aprile

Pascura 

Passi prima vita 

Passione

Patrimoniu vinu di sole

Per cosa 

Per i maio sopra tuttu

Petra ferta paganelli

Peuple judee peuple corse

Peuple juif fete des lumieres

Pianu

Pinu tunisianu minighola senti figliolu 

Piove

Piove croce

Poemes

Porri

Povara ghjente in brama

Prete

Prete corsu di u niolu 

Prete di u brasile

Prigate u signore

Prighera di a furesta

Pruverbiu 

Pueta a bracci sparte

Pueta porti lu mondu

Pulitica corsa 

Pulitica nostra

Pursichella 

Quale si vagabondu 

Quande tu si sola

Quandi tu sare vecchja

Quandu la notte si schiarisce

Quandu scala l estate 

Quandu soffre la to vita 

Que bondisse mon coeur plein de joie 

Qui mi fermu

Rabbia 

Regnu

Rendimi lu me figliolu 

Ricchi e putenti 

Ricordi 

Ricordi mazzola

Ricordu

Riflesse di nuvembre

Riflessu 

Riflessu a chjar di luna 

Riflessu di fin di l annu

Riflissione

Rime a volu 

Rime di notte

Rimiti 

Risate matteu luciani 

Ritratti d estate in bastia

Ritrattu 

Ritrattu di a nubilta a petru rocca

Roba corsa roba pinzuta citazione

Rundinella a l auturnu 1983 

Rutali images du apsse l aratu 

Sahel

San petrone tende l arecchja 

Sangue patriottu 

Santa nostra di u niolu 

Sara ghjustizia

Scamberoni e basgiaculi

Scartu

Scrittura di u corsu 

Sempre arrita

Semu cotti

Serinella serenuccia aprimi a to casuccia

Serinella serinuccia fa cusi a to casuccia

Settimana santa

Si forse 

Sia generosu

Sicchia

Simbuli

Simpatia di l onde 

Sirata puesia

So diu

Solu in la me casa muntagnola

Sophocle 

Sopra i tirani morti

Sopra tre morte sopr una tomba 

Sopra u tempu

Spaventu di san petru

Spiranza 

Splendor d ottobre

Spusaliziu 

Squilita calamita

Staccanza 

Stagione 

Stellimi u furchettu

Stu 29 di ghjennaghju

Su sangue di spagna chi strida vindetta

Suffocu 

Sumente di core

Surrisu di maghju

Tchernobyl

Tempi di u carnavale 

Tempu pasquale

Tenebra

Terra in sangue

Terra me terra

Ti ramenti di e fanghe rosse 

Timi 

Timpurali 

Tradizione e passeismu 

Treni ner versi orrore morte

Trimate trimate tirani 

Trinichellutrinichellu 

Tristizia di maghju 

Tu si casa 

Tutt ognunu e statu sbagliatu

U calice 

U chierchiu troncu 

U core di u me core 

U corsu in esiliu

U falcu nu lu sole 

U fanale

U fattu di scrive

U mio caniolu 

U mio mulinu 

U muvrone

U puliticante 

U quartieru favalelli in bastia

U rimitu 

U sangue di spagna chi strida vindetta 

U santu rinnicatu

U trenu 

U vecchiu muntagnolu u zitellone 

U ventru dentru a cascia 

U ventu 

U ventu dentru a bara

U ventu scemu

Un annu dopu

Un ghjornu di tempurale

Un jornu mi n andaraghju

Un so piu

Un soffiu

Un vegu ca te 

Una lita fra castagni

Una luce a scappera

Una luce nu la notte 

Una zitella scrive a un pueta

Vacanze di fasgianu 

Vai

Veghia cu i morti

Veillee pascale castellu di rustinu

Ventu e nivulu 

Veranu rundinella vecchiarella 

Versu te a me balagna

Vi cantu per l annu novu 

Vi salutu tutti peppu flori ponte novu 1970 

Vieux moulin de mon grand pere 

Vint’anni dopu 

Viole di nuvembre 

Vogliu corre sempre corre

Vous les loques charnelles